Vendredi 23 février 2018

La conquête des Frenchies

L'ŒIL

Le 29 janvier 2008

Régulièrement, l’exercice se répète”‰: exporter l’art contemporain français, conquérir de nouveaux territoires, charmer grâce à notre culture. On connaît aussi les limites de ces opérations
s’assimilant en général à du patriotisme
chauvin et à un entre-soi qui ne fait guère augmenter la cote d’amour des artistes français en dehors de notre beau pays.

Opération séduction donc, à Miami d’une part avec un débarquement 100 % français de dix-sept trentenaires occupés à remplir le centre d’art Moore Space, conquête mixte à Tucson où l’exposition « Zones arides », montée entre le Lieu Unique de Nantes et l’Espace Ricard il y a plusieurs mois, se rejoue entre plusieurs générations et nationalités (le plus gros contingent étant français).
Lancée en pleine foire de Miami, « French Kissing » n’est pas sortie des terrains balisés, rassemblant les artistes de la scène française émergente et branchée repérés au fil des expositions par Silvia Cubina, artiste et directrice du Moore Space. « Notre histoire » au palais de Tokyo, « la Force de l’art » au Grand Palais et « Airs de Paris » au Centre Pompidou. L’artiste, lauréate d’une bourse, a pu ainsi séjourner en France et prendre la mesure de l’énergie et de la richesse des créateurs made in France.
Sans fil théorique ou thématique, elle a notamment rassemblé Saâdane Afif, Tatiana Trouvé, Adel Abdessemed, Loris Gréaud ou Marcelline Delbecq dans ses espaces, et certains d’entre eux ont même spécialement réalisé des œuvres comme le très prolifique Fabien Verschaere (très apprécié des ados selon la commissaire) et le duo Mrzyk et Moriceau, dont les dessins muraux servent d’introduction au parcours.
Si pour le public spécialisé français, la sélection n’a presque rien d’une surprise, elle en est une pour les Américains qui découvrent avec gourmandise une scène nouvelle, sombre et cérébrale dixit le Miami Herald, emballé par ce baiser à la française. Reste à savoir si cette exposition – une opération très identitaire – peut vraiment faire « décoller » ces jeunes artistes vers les cieux internationaux.

Voir « French Kissing in the USA », The Moore Space, Miami (États-Unis), www.themoorespace.org, jusqu’au 8 mars. « Arid Zones », MOCA, Tucson, Arizona, www.moca-tucson.org, du 2 février au 20 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°599 du 1 février 2008, avec le titre suivant : La conquête des Frenchies

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque