Vendredi 6 décembre 2019

Bozar et divers lieux, Bruxelles (Belgique)

La capitale belge à l’heure du Brésil

Jusqu’au 15 janvier 2012

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 17 novembre 2011 - 304 mots

Bozar, le Palais des beaux-arts de Bruxelles, a revêtu les couleurs du Brésil pour traverser l’automne et le début de l’hiver en rassemblant pas moins de quatre expositions dans le cadre du festival Europalia : historique sur les racines de l’art brésilien (« Brazil.Brasil »), une version contemporaine depuis les années 1950 jusqu’à aujourd’hui (« Art in Brasil ») et son pendant photographique (« Extrêmes, 1940-2011 ») et enfin un panorama l’architecture de Paulo Mendes da Rocha.

« Brazil.Brasil » rassemble des artéfacts autant que des œuvres dans une scénographie un peu lourde de rideaux plissés dont on peut s’interroger sur la finalité. Reste des exemples d’une construction identitaire entreprise depuis le XIXe siècle dont les influences multiples offrent une complexité passionnante. Le volet contemporain cornaqué par six commissaires brésiliens brille, quant à lui, davantage par sa sobriété et par un parti pris classique de découpage chronologique. Un tel choix laissant alors toute latitude aux œuvres, pour certaines surprenantes comme Repressao outra vez (1968) d’Antonio Manuel où des unes de journaux relatant les répressions politiques des années de dictature sont cachées par des feuilles de latex noir qu’il faut actionner pour délivrer le message.

Les œuvres fortes et politiques sont nombreuses dans cette exposition qui traverse l’abstraction, le corpus d’Helio Oiticica et d’autres moins connus comme celui du cycliste Iberê Camargo ou de Milton Marques. De quoi donner l’envie de poursuivre la découverte du Brésil dans d’autres lieux de la capitale : aux Musées royaux d’art et d’histoire (« Indios no Brasil »), à la Centrale électrique (« Afro-Brazilian Contemporary Art »), à Design Vlaanderen (« Design Brasil »)… et, pourquoi pas, de terminer par un voyage au Brésil.

Voir

« Art in Brazil », « Brazil.Brasil », « Extrêmes », « Paulo Mendes da Rocha », Palais des beaux-arts, rue Ravenstein 23, Bruxelles, www.europalia.eu

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°641 du 1 décembre 2011, avec le titre suivant : La capitale belge à l’heure du Brésil

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque