Mercredi 24 octobre 2018

Impression au soleil breton

L'ŒIL

Le 1 septembre 1999 - 155 mots

De Belle-Ile à Saint-Briac, en passant par la pointe Saint-Mathieu, c’est une merveilleuse odyssée en Bretagne qu’offre le Musée des Beaux-Arts de Quimper, par le biais de 60 œuvres de 28 artistes impressionnistes. Dès 1886, la Cornouaille devient l’antre de la créativité de peintres tels Gauguin, Émile Bernard, Monet ou Schuffenecker... De leurs toiles exulte toute la poésie des côtes bretonnes, déjà célébrées en 1855 par Boudin. Alors que l’année 1890 impose la Méditerranée comme nouveau foyer de l’inspiration artistique, l’école de Pont-Aven garde le prestigieux flambeau de la croisée de nouveaux talents. La manifestation quimpéroise propose, à travers 8 séquences différentes, une approche éloquente du travail effectué par les impressionnistes et néo-impressionnistes durant leur voyage sur la péninsule. Soleil rouge, mer rose, dunes bleues... le pinceau s’exerce sur l’immaculé de la toile où l’imagination du peintre engendre une somptueuse expérience artistique noyée dans l’écume des lames bretonnes.

QUIMPER, Musée des Beaux-Arts, jusqu’au 4 octobre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°509 du 1 septembre 1999, avec le titre suivant : Impression au soleil breton

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque