Dimanche 18 février 2018

Ian Carr-Harris, Dürer et le rhinocéros

L'ŒIL

Le 1 août 2008

Ian Carr-Harris s’intéresse à la perception de la réalité. Son travail implique donc une déconstruction des codes qui nous permettent d’appréhender notre environnement et notre culture. Ainsi, l’installation After Dürer  (1989) démontre combien toute culture est toujours la juxtaposition d’une volonté de décrire objectivement le monde et une histoire orientée idéologiquement, combien le bon fonctionnement de toute société suppose de ne pas identifier le modèle à la réalité.       
À l’intérieur d’un cabinet d’exposition : une reproduction du Rhinocéros, célèbre gravure réalisée par Albrecht Dürer en 1515 à partir de récits. Un bouton sur le côté enclenche la projection d’un film où apparaît en gros plan le rhinocéros du zoo de Toronto. Un petit écran portatif complète cet ensemble. À travers ces trois modes de représentation (image iconique, reproduction filmique et référent lexical) un objet est perçu sous des angles radicalement différents et chacun éclaire à sa façon la perception que l’on peut en avoir. Book of Knowledge (1996) reprend ce principe en l’élargissant aux modes de diffusion du savoir en Occident. Des livres-objets sont suspendus aux murs. Un mot lumineux en émerge. Son intrusion, en total décalage avec nos attentes, pervertit l’information contenue dans les photographies collées aux pages. Par ailleurs, 2, rue des Deux Moulins joue sur la mémoire : des spots éclairent avec retard des éléments qui ont déjà disparu.        
La démarche artistique de Ian Carr-Harris consiste à interroger notre système culturel et historique. Cet artiste canadien présente simultanément à Lyon, dans le cadre de « Musique en scène », une austère installation sonore. In German  offre une confrontation avec le versant sombre de notre histoire : un simple chant allemand fredonné convoque les mémoires collective et individuelle que l’on croyait déjà enfouies dans notre inconscient.

Centre culturel canadien, jusqu’au 24 mars et LYON, Musée d’Art contemporain, jusqu’au 11 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°504 du 1 mars 1999, avec le titre suivant : Ian Carr-Harris, Dürer et le rhinocéros

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque