Samedi 15 décembre 2018

Eustache Kossakowski, photographe d’avant-garde

L'ŒIL

Le 1 novembre 2004 - 210 mots

Né en 1925 à Varsovie, mort à Paris en 2001, Kossakowski est une figure emblématique de la photographie d’avant-garde en Pologne. Féru de philosophie, de théâtre, acteur du milieu intellectuel polonais, il arrive à Paris au début des années 1970, laissant derrière lui ses amis, ses engagements au sein de revues actives telles que Stolica, Zwierciadlo, Polska, son travail de portraitiste et de photographe de reportage, pour redéfinir sa pratique et se tourner vers une œuvre plus personnelle. Le style de cet « exilé volontaire » oscille entre le documentaire, avec des séries qu’il veut « objectives » comme celle intitulée Six mètres avant Paris, et un réalisme poétique qui caractérise des visions théâtralisées de Pompéi ou de New York. Cette exposition rétrospective dresse un portrait de ce photographe aux multiples facettes, sensible à la production artistique des années 1970 et 1980 et plus particulièrement à l’art de Daniel Buren et de Raymond Hains.
Kossakowski se voit d’ailleurs confier entre 1973 et 1990 la mission de photographier les œuvres d’art dans les collections du musée des Arts décoratifs, du musée d’Art moderne de la Ville de Paris et du Centre Pompidou.

« Eustache Kossakowski », PARIS, espace EDF Electra, 6 rue Récamier,VIIe, tél. 01 53 63 23 45, 4 nov.-30 janv.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°563 du 1 novembre 2004, avec le titre suivant : Eustache Kossakowski, photographe d’avant-garde

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque