Dimanche 25 février 2018

Et l’architecture dans tout ça ?

L'ŒIL

Le 16 décembre 2008

On pensait Ron Arad grand pourvoyeur d’objets. C’est oublier un peu trop vite que l’homme est diplômé de l’une des plus fameuses écoles d’architecture au monde : l’Architectural Association School of Architecture.

Il y usa ses fonds de jean dans les années 1970, avec des congénères nommés Nigel Coates ou Zaha Hadid. Ron Arad est donc aussi architecte. Cette facette moins connue du personnage est amplement montrée dans l’exposition monographique que présente le Centre Pompidou. Maquettes et films d’animation esquissent un panorama de formes qui, évidemment, ne sont pas sans rappeler l’esthétique et le vocabulaire qu’il développe dans ses objets.

L’as de la courbe
Dans un premier temps, Ron Arad s’est fait la main en réalisant une multitude d’aménagements intérieurs. Parmi les plus récents, on pense notamment au show-room Y’s du créateur japonais Yohji Yamamoto, à Tokyo, dont on peut voir à l’exposition l’élément phare  : un judicieux système de portants, que l’on peut manipuler à l’envi au gré des accrochages. La courbe est évidemment reine dans l’espace signé Ron Arad. Pour l’hôtel Duomo, à Rimini (Italie), il plante carrément, dans le hall d’entrée, un anneau géant en acier poli qui fait office de réception. Cette figure parfaite, l’anneau, était déjà de la partie dans le showroom dessiné pour la marque Maserati, à Modène (Italie).

En 2009, deux projets importants, actuellement en construction, devraient être livrés. À l’automne, le projet « Médiacité » à Liège (Belgique), qui comprend notamment une vaste galerie couverte qui se tortille tel un reptile entre l’ensemble des bâtiments de cette « cité des médias ». Autre projet auquel Ron Arad tient comme à la prunelle de ses yeux, parce qu’édifié sur sa terre natale  : le musée du Design d’Holon (Israël), dont l’originalité vient de ses longs rubans de métal virevoltants qui ceignent l’édifice – plus de 3  000 m2 d’exposition – de part en part. « Ces pièces en acier Corten ont été fabriquées à Bergame, en Italie, et transportées par bateau en Israël », précise Ron Arad. Preuve que le « village global » participe à son chantier. Inauguration  : avril 2009.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°609 du 1 janvier 2009, avec le titre suivant : Et l’architecture dans tout ça ?

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque