Mercredi 12 décembre 2018

musée

Entre le proche et le lointain

L'ŒIL

Le 1 septembre 2000 - 284 mots

Au XVIe siècle, l’homme occidental veut se rendre maître de son univers. D’un tissu d’erreurs positives va lentement émerger la science, les sciences. Mais pour l’instant le XVIe siècle consacre un monde tendant lentement vers le positivisme, un monde se dégageant avec douleur de l’emprise du divin. L’exposition « Le peintre et l’arpenteur » jette justement sur cette histoire un éclairage particulier. À travers près de 170 œuvres, nous découvrons combien ce besoin de reconnaître l’univers, de l’appréhender se caractérise surtout par une volonté d’en donner une représentation plus exacte et plus objective. Les premiers concernés sont bien évidemment les peintres. La campagne, mais aussi la ville, deviennent des thèmes prisés. L’observation des conditions topologiques, l’étude objective des rapports de masse entre le proche et le lointain conditionnent désormais nombre de compositions même si les œuvres possèdent encore un fort caractère allégorique et conventionnel. Bien évidemment, ce mouvement s’inscrit dans une double évolution : la poursuite des recherches sur la perspective et le besoin de plus en plus affirmé des puissants de posséder des cartes fiables propices aux négoces, à la guerre, bref à la bonne conduite du gouvernement. En prenant pour cadre l’ancien duché du Brabant, cette exposition démontre avec beaucoup de minutie combien les artistes sont alors aussi des « scientifiques ». Que ce soit chez Antoon Van Dyck, Hercule Seghers ou Remigio Cantagallina, on perçoit combien ces hommes étaient préoccupés par la traduction d’un territoire en image. Les artistes réalisent des cartes, projettent le plan de fortifications, s’amusent à dresser le profil d’une ville idéale. Ce n’est donc pas un hasard si c’est justement à cette époque qu’apparaissent les premiers arpenteurs, géomètres et cartographes.

BRUXELLES, Musée des Beaux-Arts, jusqu’au 17 décembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°519 du 1 septembre 2000, avec le titre suivant : Entre le proche et le lointain

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque