Mercredi 19 décembre 2018

États-Unis

Cleveland aime l’argent

Des rhytons sassanides aux théières \"arts and crafts\"

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 décembre 1994 - 351 mots

\"Les merveilleux vases d’argent de la collection Cleveland\" retrace l’évolution de l’utilisation de ces vases à travers l’histoire, et propose une illustration des motifs décoratifs et des méthodes de fabrication.

CLEVELAND - Le Musée d’art de Cleveland présente une partie de sa collection d’argenterie, une soixantaine de vases d’argent dont les plus anciens remontent à l’an 1000 av. J.-C. et les plus récents au début du XIIe siècle. La collection inégalée du musée comprend les plus beaux vases d’argent sassanides au monde, dont l’exposition présente d’ailleurs des exemples uniques : deux rhytons – vases à boire – représentant un coursier et une déesse chassant des buffles.

Une partie de l’exposition est consacrée à la présentation des outils nécessaires au travail de l’argent, accompagnés de diagrammes, de spectrométrie aux rayons X, et d’explications sur les techniques de fabrication.

Au début du siècle, Cleveland était un centre de fabrication d’objets en argent dans la tradition "arts and crafts" qui favorisait un retour à un artisanat de qualité. Quelques beaux exemples de services à thé et à café de cette période sont présentés. Le musée propose en parallèle une petite exposition, "De la main à la bouche : petite histoire de l’argenterie de table", qui illustre l’évolution des couteaux, fourchettes et cuillères depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

L’argent traverse le temps
Le musée possède également une collection de carafes à vin datant de l’Antiquité, de la vaisselle luxueuse de l’époque grecque et latine, des reliquaires du Moyen Âge, des décorations d’intérieur de la Renaissance, et des services de table plus récents, fabriqués tant en Europe qu’en Amérique. Des pièces plus récentes montrent à quel point les services à thé et à café étaient populaires aux XVIIIe et XIXe siècles : on peut ainsi admirer la sobre théière gravée et dotée d’une anse de bois conçue par Nathaniel Hurd, ou encore le service en argent décoré de dorures et d’émaux signé Carl Fabergé.

"Les merveilleux vases d’argent de la collection Cleveland", Musée d’art de Cleveland, jusqu’au 8 janvier prochain.
"De la main à la bouche : petite histoire de l’argenterie de table" jusqu’au 19 février 1996.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°9 du 1 décembre 1994, avec le titre suivant : Cleveland aime l’argent

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque