Vendredi 22 février 2019

25 oct. - 02 fév. 14-15

Biot Musée national Fernand Léger

Ah que la guerre est cubiste ! - Fernand Léger et la Grande Guerre

Le musée national Fernand Léger met en lumière l’impact décisif de la Première Guerre mondiale sur l’œuvre du peintre moderne.

A l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale, le musée national Fernand Léger s’intéresse aux œuvres produites par l’artiste pendant le conflit. Comme nombre de confrères, Léger est mobilisé dès le début du la guerre. Intégré aux troupes du Génie en 1914, il reste simple soldat jusqu’en 1917, moment où il est hospitalisé puis réformé. Sapeur, puis brancardier il est en poste sur certains des champs de bataille les plus sanglants, comme l’Argonne et Verdun. Cette expérience ne pouvait manquer de le marquer profondément et durablement. L’exposition s’intéresse ainsi à la manière dont il a vu et saisi les années de guerre, mais aussi à l’impact de ce traumatisme sur sa production de l’entre-deux-guerres. Pendant quatre ans, Léger ne peut pas peindre mais réalise cependant quantité de dessins cubistes, dont les formes géométriques évoquent notamment les paysages martyrisés par le conflit. Une fois les hostilités terminées, Léger débute une nouvelle manière de peindre, qui s’éloigne de l’abstraction de sa période cubiste, qui se veut une ode à la beauté de la vie moderne et au retour de la paix.

Commissariat : Diana Gay, conservatrice au musée national Fernand Léger, et Nelly Maillard, chargée des collections

Informations pratiques
MUSÉE NATIONAL FERNAND LÉGER

Chemin du Val-de-Pome
06410 Biot
France

Contact
+33 (0)4 92 91 50 20

www.musee-fernandleger.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque