Mercredi 12 décembre 2018

02 juil. - 16 sep. 2012

Arles Divers lieux

Les Rencontres d'Arles 2012

Le festival annuel les Rencontres d’Arles n’a fait qu’accroître sa renommée depuis sa création en 1969 (alors appelé Rencontres internationales de la photographie d’Arles). Si toutes les éditions ont célébré la photographie à travers différentes thématiques, approches, ou encore avec des commissariats étonnants (pensons à l’édition 2008 entièrement composée par Christian Lacroix), c’est une formule audacieuse qui a été entreprise par le festival cette année.

Pour cette 43e édition, les Rencontres d’Arles fêtent les 30 ans de l’école nationale supérieure de photographie (ENSP) d’Arles, unique institution d’enseignement entièrement consacrée à la photographie en France.

L’équipe des Rencontres, en partenariat avec Rémy Fenzy, directeur de l’ENSP, a fait le bilan de l’école depuis sa création en 1982, à travers ses anciens élèves diplômés, ses professeurs d’origine qui ont marqué l’enseignement de l’école et les commissariats d’anciens élèves, devenus historiens d’art. Il était question de s’interroger sur une « façon française », sur une quelconque filiation esthétique. Mais il n’en est rien. Si le bilan de l’école était « risqué » précise François Hébel, directeur des Rencontres d’Arles, « il en résulte un feu d’artifice de styles et de talents pour les photographes, et de réels points de vue stimulants de la part de ceux devenus commissaires d’exposition ». L’accent est mis sur le caractère hétérogène des styles issus de l’enseignement de l’école d’Arles, enseignement qui conduit les étudiants dans une quête de leur identité de photographe, les poussent à développer leur esprit critique et leur propre point de vue, à « poser un regard sur les choses, de les considérer selon son "être au monde" ».

Pour que le panorama soit complet, un volet international a été pensé en relation avec l’école. Ainsi, des expositions sont consacrées aux invités choisis par des responsables d’écoles de photographie venant de Kyoto, New York, Londres, Helsinki et Johannesbourg. Parmi les artistes étrangers, c’est le sud-africain Jonhatan Torgovik qui a reçu le prix "Découverte du festival", auquel tous participaient. Le festival met aussi à l’honneur des photographes étrangers, ayant choisi la France comme lieu de travail.

Des programmes associés au festival, comme la Fondation Luma, l’association du Méjan ou encore le Centre des monuments nationaux proposent des expositions de photographes reconnus dans d’autres lieux de la ville, comme Sophie Calle à la chapelle du Méjan.

Le festival, qui réunit une soixantaine d’expositions à travers la ville, a été réalisé par François Hébel en partenariat avec Rémy Fenzy, le responsable d’exposition Pascal Giffard, les chargées de production Safia Belmenouar et Julie Hérault, et le scénographe Olivier Etcheverry.

Informations pratiques
DIVERS LIEUX

Arles
France

Contact
www.rencontres-arles.com/A11/Home
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque