14 fév. - 06 mai. 2012

Vienne Kunsthistorisches Museum

Gustav Klimt au Kunsthistorisches Museum

À l’occasion de la célébration du 150e anniversaire de la naissance de Gustav Klimt, le Musée des beaux-arts de Vienne consacre à l’artiste une exposition centrée sur les 13 tableaux destinés à la décoration de l’escalier monumental du musée.

Fils d'orfèvre, Gustav Klimt fréquente l'École des arts décoratifs de Vienne de 1876 à 1883. Il décide par la suite de fonder un atelier de décoration, la Compagnie d’Artistes, avec son frère Ernst ainsi que son ami (et collègue) Franz Matsch. L’effervescence architecturale qui règne à Vienne à la fin du XIXe siècle a profité aux trois artistes, les commandes affluent, et pendant dix ans ils travailleront sur les décors de palais, villas, théâtres et musées, dans la capitale mais aussi à travers tout le royaume austro-hongrois. Alors que la décoration des escaliers du nouveau Burgtheater leur valu la reconnaissance de l’empereur François-Joseph, Gustav Klimt fût honoré en 1888 de la médaille d'or de l'ordre du Mérite.

L’artiste se forge ainsi une certaine réputation dans la réalisation de fresques, la représentation de sujets allégoriques et emblèmes, en œuvrant dans un style néoclassique académique.

Le Kunsthistorisches Museum (Musée de l'histoire de l'art) fut construit en 1891 à proximité du Palais impérial afin d'accueillir les vastes collections de la famille régnante. C’est en 1890, un an avant l’ouverture du Musée, que la Compagnie d’Artistes reçoit la commande des fresques murales. Il s’agit de peindre les écoinçons et les entrecolonnements des escaliers du musée, en représentant les époques les plus importantes de l’art en Europe, sans oublier l’art égyptien et l’art antique gréco-romain. Ce sont ces peintures impressionnantes que l’exposition mise en place par Otmar Rychlik, en collaboration avec Beatrix Kriller-Erdrich, propose de redécouvrir dans l’escalier monumental, à une hauteur de douze mètres au dessus du vestibule. Les réalisations de Klimt à cette période révèlent son intérêt pour le symbolisme ainsi que pour les estampes japonaises, et se différencient progressivement de la démarche plus conservatrice de ses collaborateurs. Une évolution stylistique suivra, qui marquera la rupture avec le néoclassicisme de ses débuts.

Pour permettre aux visiteurs de mieux observer les chefs d’œuvres de Gustav Klimt, un pont a provisoirement été dressé dans l'escalier. Les dessins préparatoires qui ont été montrés pour la dernière fois à Zürich en 1992, seront aussi exposés, ainsi que des prêts issus du Kunsthistorisches Museum et d'autres collections. Ainsi le public pourra-t-il mieux appréhender le choix des motifs iconographiques, et le confronter à l’ensemble de l’œuvre de Klimt, qui se singularise vers 1900 par des types de silhouettes aux contours à la fois fermes et légers, tandis que son style s’affirme par une remarquable modernité.

Informations pratiques
KUNSTHISTORISCHES MUSEUM

Maria Theresien-Platz - Burgring 5
Vienne AT-1010
Autriche

Contact
+43 (0)1 525 24 40-25

www.khm.a
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque