21 sep. - 15 jan. 11-12

London Tate Britain

John Martin

John Martin : Apocalypse à la Tate Britain de Londres s’inscrit dans le cadre du « Grand débat sur l’art britannique » organisé par quatre musées anglais jusqu’en mai 2012. Cette manifestation alliant conférences, expositions et discussions sur les réseaux sociaux visent à impliquer les visiteurs dans le monde des musées. Elle propose de réfléchir autour de 5 questions telles que « L’art ancien apporte–t-il quelque chose au monde contemporain ? », « Existe-t-il un art britannique ? » ou « L’art doit-il être beau pour être bon ? ».

Le choix de présenter les œuvres de John Martin à la Tate Britain s’inscrit dans cette réflexion. Le peintre romantique, spécialiste des scènes de destructions apocalyptiques et de catastrophes bibliques, était célèbre au XIXème siècle auprès du grand public. Mais il est resté longtemps décrié par la critique. Pour preuve, cette exposition est la plus grande organisée depuis sa mort en 1854 et aucune rétrospective du peintre n’avait été présentée depuis 30 ans. Avec John Martin : Apocalypse, la Tate Britain apporte un regard neuf sur l’artiste britannique. L’accent est mis sur l’influence qu’il a pu avoir sur le cinéma blokbuster, les jeux vidéo ou l’art contemporain.

L’exposition, organisée de manière chronologique, présente quelques uns de ses chefs- d’œuvres: Le Festin de Balthasar (1820), Le grand jour de sa colère (1851) et La destruction de Pompéiet d’Herculanum (1821), gravement endommagée par une inondation et restaurée pour l’occasion. Des gravures, illustrant Le Paradis Perdu de Milton, sont également exposées.

Les commissaires Martin Myrone, conservateur au département de la peinture du 18 et 19ème siècle à la Tate Britain, et Anna Austen, adjointe à la conservation, ont choisi une scénographie originale permettant aux visiteurs de saisir le caractère « spectaculaire » de l’œuvre de John Martin. La dernière salle, consacrée au triptyque du Jugement dernier, est entourée d’un son et lumière. Elle pousse l’expérience muséale conventionnelle à ses limites pour revenir à l’époque où John Martin présentait ses tableaux comme un spectacle.

Informations pratiques
TATE BRITAIN

Millbank
London
SW1P 4RG
Royaume-Uni

Contact
+44 (0)2 078 878 000

www.tate.org.uk
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque