28 sep. - 17 déc. 2011

Paris Maison de la culture du Japon

Huit maîtres de l’ukiyo-e - Chefs-d’œuvre du Musée national d’Art Asiatique de Corfou

Du 28 septembre au 17 décembre 2011, le Musée national d’art asiatique de Corfou prête à la Maison de la culture du Japon à Paris une sélection d’estampes de sa Collection Manos. Ces œuvres sont celles des huit plus grands maître des l’ukiyo-e : Harunobu, Kiyonaga, Utamaro, Sharaku, Hokusai, Toyokuni, Hiroshige et Kuniyoshi. Elles n’avaient encore jamais été présentées en France.

Les estampes présentées dans le cadre de cette exposition intitulée « Huit maîtres de l’ukiyo-e – Chefs-d’œuvre du Musée national d’art asiatique de Corfou » ont été réunies par Gregorios Manos, ambassadeur de Grèce à Vienne au début du XXe siècle, à Paris, durant les dernières années du Japonisme. Gregorios Manos était un amateur éclairé d’art asiatique, qui fit don de la totalité de sa collection à l’Etat grec en 1927. La Grèce transforma alors le Palais de Saint Michel et Saint Georges de Corfou en musée d’art asiatique, lequel ouvrit en 1928, l’année de la disparition de Gregorios Manos.

L’exposition de ces « images du monde flottant » - « ukiyo-e » en japonais – organisée par la Maison de la culture du japon est donc un événement majeur. Elle permet de découvrir des trésors de l’art de l’estampe « oubliés » pendant près d’un siècle, des « nishiki-e » surtout, ces estampes polychromes qui révolutionnèrent le monde de l’ukiyo-e. Elle présente également les goûts éclectiques de Gregorios Manos.

Suzuki Harunobu y est représenté par ses portraits de femmes d’une grande délicatesse, Kitagawa Utamaro, lui, par ses portraits de femmes en gros plans. Les groupes de femmes aux longues silhouettes de Torii Kiyonaga se détachent sur un fonds de paysage naturel. Quant à Katsushika Hokusai, qui excellait dans de nombreux genres, ce sont ses paysages qui sont à l’honneur. Utagawa Hiroshige est aussi présenté comme un autre grand paysagiste. Enfin, Tôshûsai Sharaku y expose des acteurs et des femmes et Utagawa Kuniyoshi des guerriers et des femmes.

L’exposition de la Maison de la culture du Japon rassemble plus de 150 estampes des « huit maîtres de l’ukiyo-e » des XVIIIe et XIXe siècles. Le commissaire de cette exposition est Shûgô Asano, directeur du Museum Yamato Bunkakan de Nara, au Japon.

Informations pratiques
MAISON DE LA CULTURE DU JAPON

101 bis, quai Branly
75015 Paris
France

Contact
+33 (0)1 44 37 95 00

www.mcjp.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque