18 oct. - 05 fév. 11-12

Paris Le Jeu de Paume

Diane Arbus

Première rétrospective en France de la photographe américaine, « Diane Arbus » au Jeu de Paume présente près de 200 clichés de l’artiste. L’exposition ne revient pas sur ses années de formations, ni sur son travail de photographe de mode, elle commence en 1956, époque où Diane Arbus décide de tout lâcher pour arpenter les rues de New York, appareil à la main.

Jusqu’en 1971, date de son suicide, l’artiste a exploré la société américaine, jusque dans ses aspects les plus dérangeants : phénomènes de foire, malades mentaux, travestis ou nudistes. Travaillant sur la relation entre apparence et identité, illusion et croyance, son œuvre a marqué la fin du XXème siècle, préfigurant les portraits de Nan Goldin.

Sans texte, ni chapitre pour guider les visiteurs, Diane Arbus propose au public un dialogue direct avec la sensibilité de l’artiste, pour permettre, selon Marta Gili commissaire de l’exposition, une réception plus intime de son œuvre. Le Jeu de Paume, avec l’autorisation de The Estate of Diane Arbus (la succession de l’artiste dirigée par sa fille), a choisi d’exposer des photographies emblématiques comme Jeune homme en bigoudis chez lui, 20ème Rue, N.Y.C. (1966) ou Jumelles identiques, Roselle, JC (1967) aux côtés de clichés plus confidentiels tels Garçons descendant d’un trottoir (1956) ou un portait de Marcel Duchamp avec sa femme(1965).

Les deux dernières salles sont dédiées aux éléments biographiques sur l’artiste. On y trouve notamment la présentation de documents inédits comme la correspondance de Diane Arbus avec la Bibliothèque nationale de France (BNF) concernant l’achat d’une vingtaine de ses clichés.

Informations pratiques
LE JEU DE PAUME

1, place de la Concorde
75008 Paris
France

Contact
+33 (0)1 47 03 12 50

www.jeudepaume.org
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque