20 fév. - 01 juin. 2009

Reims Musée des beaux-arts - Reims

De Corot à l'art moderne, souvenirs et variations

De ce point de vue, l’exposition fonctionne plutôt bien pour tout ce qui touche au paysage. Camille Corot (1796-1875) est un peu l’inventeur du paysage moderne. Il a contribué à émanciper le paysage des scènes historiques pour en faire un genre à part. Mais plus encore il peignait en plein air, sur le motif comme l’on dit, permettant un plus grand réalisme. On sait que cette pratique est l’un des fondements de la peinture impressionniste. Mais attention, nombres de toiles de Corot ont été retravaillées ou conçues en atelier.

Le parcours comporte 7 sections. Les rapprochements entre Corot et ses suiveurs fonctionnent plutôt bien dans les sections relatives au paysage. Que ce soit dans le cadrage, la composition, le traitement des reflets sur l’eau, ou (le plus manifeste), la construction des tableaux avec un rideau d’arbre en premier plan comme un rideau de scène, tout ce qui fait l’originalité du peintre de Ville d’Avray, se retrouve d’une manière ou d’une autre dans des toiles de Renoir, Cézanne, Monet ou Silsey.

Mais comparaison n’est pas raison. A chaque fois, on se demande si les suiveurs ont été influencés par Corot, par d’autres peintres ou s’ils n’ont pas inventé telle ou telle technique par eux-mêmes. Même si, comme le rappellent les cartels, ces derniers ont plusieurs fois reconnu leur dette à l’égard de Corot, on ne peut faire de Corot l’alpha et l’oméga de l’impressionnisme et de la peinture moderne.

Le doute est particulièrement fort dans les deux dernières sections. Dans la section 6 on veut nous prouver qu’une odalisque de Matisse est inspirée d’une figure de fantaisie de Corot, et dans la section 7, on veut faire de Corot, ni plus ni moins qu’un précurseur de l’abstraction.

C’est une exposition très intéressante, à visiter quand on est à Reims. Elle souffre cependant de l’exigüité des espaces. Le musée des beaux-arts est à l’étroit. Les quelques 70 toiles se déploient sur seulement 300 m².

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque