Mercredi 20 novembre 2019

04 avr. - 13 juil. 2008

Paris Mona Bismarck American Center for art & culture

Sri Lanka - Expression d'indépendance

Il risque sans cela d’être déçu, voire de rejeter ce qui évoque vaguement du mauvais Picasso, Matisse, Dufy, Poliakoff, Ernst, Fontana, parfois même un peu tout cela à la fois. Mais qui, en réalité, n’est autre que l’expression d’un art adolescent, à peine libre depuis soixante ans, en février 1948 quand la Grande-Bretagne a quitté le pays.

Soixante ans célébrés par soixante artistes, dont beaucoup n’imaginaient pas exposer un jour à Paris. Et pour cause : tous, ou presque, ont répondu à un avis d’exposition publié par voie de presse par la toute jeune université des Arts Visuels et de la Scène installée à Colombo, la capitale économique. Parmi les cent candidatures reçues, soixante ont donc été retenues. Et l’exposition, la première de ce genre organisée dans un pays étranger, de témoigner de l’existence d’une peinture d’aujourd’hui, dont les pigments n’ont pas encore séché, mais dont la légitimité remonte aux fresques de Siyirya, les plus anciennes connues peintes au 5e siècle ap. J.-C.

Sur l’île de l’Océan Indien, l’art « moderne » a émergé dans les années 1940, porté par une dizaine d’artistes réunis sous la bannière Groupe 43. Ensemble, ils ambitionnaient de rompre avec le style colonial, dont ils connaissaient les formes pour les avoir étudiées à Londres et à Paris, tout en cherchant leur voie propre. Leurs styles étaient à l’image des toiles de leurs descendants que l’on peut voir aujourd’hui présentées à Paris : éclectiques.
À la fondation Mona Bismarck, en effet, l’abstraction géométrique côtoie quelques envolées lyriques, les paysages schématiques des représentations davantage « naturalistes », et les portraits aux coups de pinceaux tourmentés des visages plus léchés. D’où cette cacophonie qui se dégage de l’exposition où résonne à la fois le passé – bouddha – et le présent – les nus étaient, il y a soixante ans, inconcevables.

Mais après tout, aucune naissance ne s’est jamais faite dans le silence. Au visiteur de faire montre de modestie et de tendre l’oreille pour écouter un art pendre vie.

Informations pratiques
MONA BISMARCK AMERICAN CENTER FOR ART & CULTURE

34, avenue de New York
75016 Paris
France

Contact
+33 (0)1 47 23 83 37

www.monabismarck.org
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque