Samedi 16 novembre 2019

05 mar. - 02 juin. 2008

Paris Centre Pompidou - Musée national d'art moderne

Louise Bourgeois

A Beaubourg deux espaces lui sont consacrés : le niveau où se déroule l’exposition principale suivant le parcours chronologique dicté par l’œuvre même de Louise Bourgeois et la Galerie d’arts graphiques présentant des créations de petits formats et deux œuvres monumentales de 2007.

Véritable travail thérapeutique, l’œuvre de Louise Bourgeois renvoie aux souvenirs, aux maux de l’enfance, souffrance qu’elle extirpe avec jouissance et exorcise avec cruauté. Avec cette dualité qui est le moteur de son art : destruction/séduction, désir/répulsion, féminin/masculin.
Ses émotions prennent ici la forme d’objets énigmatiques et grotesques : sculptures sexuées en marbre ou en tissu, gouttes de chair, torses de latex, couples enlacés en éponge, objets votifs, femmes-couteau projetés vers nous comme autant de sortilèges. Avec malaise nous partageons un festin cannibale « the destruction of the father » installation de 1974, ou nous restons à l’entrée de lieux mystérieux et érotiques (red room (parents) 1994).Dans la dernière salle, son œuvre arrive au point ultime. « extrême tension » création de 2007 annonce l’ « odeur de l’animal traqué ». Poignant.

La scénographie, parfaite, souffre cependant d’une mise en scène trop sage. Les totems notamment, trop bien rangés, perdent leur charge émotive faite de fragilité et instabilité. Beaubourg reste Beaubourg : voilà une rétrospective claire et radicale dont on ne sort pas indemne.

Informations pratiques
CENTRE POMPIDOU - MUSÉE NATIONAL D'ART MODERNE

Place Georges Pompidou
75004 Paris
France

Contact
+33 (0)1 44 78 12 33

www.centrepompidou.fr
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque