Mardi 11 décembre 2018

El, le père des dieux

L'ŒIL

Le 1 novembre 2004 - 142 mots

Il est probable que des cultes étaient rendus aux dieux ougaritiques dans les sanctuaires de quartier. Ainsi en 1988, des objets pillés provenant d’un établissement de ce type ont été découverts à proximité d’un petit temple du centre de la ville. Plusieurs vases, dont les fonctions rituelles sont connues, ont fait donner à cet établissement le nom de « temple aux rhytons ». Une statuette en calcaire trouvée dans ce contexte pourrait signifier que ce petit temple était dédié à El ; il faut imaginer l’objet tel qu’il était, avec les mains et les yeux en matières rapportées (bois, ivoire, métal... ?) qui ont disparu aujourd’hui. El, « le père des dieux », est une des personnalités marquantes du panthéon ougaritique. On en connaît de multiples représentations. Il est vénérable, serein, assis sur un siège majestueux : ainsi le montre la statuette.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°563 du 1 novembre 2004, avec le titre suivant : El, le père des dieux

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque