Vendredi 28 février 2020

Échange de bons procédés entre le Musée du Capitole et l’Université du Missouri

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 septembre 2014 - 383 mots

ROME (ITALIE) [17.09.14]- Une collaboration va débuter entre le Musée du Capitole de Rome et l’Université du Missouri pour étudier 249 artefacts romains que le musée italien n’a pas les moyens de financer lui-même.

À compter de l’automne 2014, le Musée du Capitole de Rome va prêter 249 artefacts romains à l’Université du Missouri aux Etats-Unis afin qu’ils y soient étudiés. Selon le New York Times il s’agit de céramiques romaines conservées depuis environ 150 ans dans les réserves du Musée du Capitole et qui n’ont encore jamais été analysées.

Il s’agit d’un prêt massif sans précédent pour l’Italie. Cette initiative est financée par Enel Green Power, une compagnie italienne d’énergie renouvelable.

Cette collaboration qui va durer deux ans se veut dans l’échange : des étudiants de quatrième année à l’université américaine ont ainsi l’opportunité d’analyser des objets qui n’ont jusqu’à présent jamais été étudiés et en contrepartie, le Musée du Capitole profitera d’une meilleure connaissance de ses collections ne pouvant financer lui-même les recherches.

Les analyses seront faites par des étudiants encadrés par des professeurs, l’objectif étant un examen détaillé des céramiques, permettant d’établir une typologie, d’en déterminer la période, la technique de fabrication ou encore la composition chimique. Elles auront lieu dans le laboratoire d’archéométrie de l’université qui est considéré comme le laboratoire le plus perfectionné dans son genre aux États-Unis. « Ce sont des examens coûteux que nous n’aurions jamais pu nous permettre de ce côté de l’océan », a déclaré Antonella Magagnini du Musée du Capitole. Le directeur du Musée d’art et d’archéologie de l’université du Missouri, Alex W. Baker souligne lui aussi l’intérêt de ce projet pour son université qui est une « immense opportunité » permettant à l’université « de faire travailler nos étudiants sur une matière première à laquelle ils n’auraient probablement pas eu accès autrement », ce qui sera également « bénéfique pour nos collègues italiens ». En effet, bien que le bénéfice ne soit pas de nature pécuniaire, ce projet pilote permettra au Musée du Capitole de faire avancer la recherche concernant sa propre collection.

Après leur retour des États-Unis, ces céramiques seront, selon le New York Times, peut-être exposées dans le futur musée municipal sur la Rome antique, dont la construction est d’ailleurs encore à venir, et non dans le Musée du Capitole.

Légende photo

Université du Missouri, Jesse Hall - © Photo AdamProcter - 2007 - Licence CC BY 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque