Dimanche 18 février 2018

Dossier

Spécial Art Basel

Avant-première
Les amateurs d’art contemporain se retrouvent à Bâle pour la plus importante foire d’art moderne et contemporain au monde. Ce succès a rendu de plus en plus rude la concurrence entre les galeries pour y obtenir un sésame. Comment les galeries sont-elles sélectionnées ? Le comité de sélection est-il réellement impartial ?

Place aux jeunes
Condamnée à innover en permanence, Art Basel lance un nouveau secteur réservé aux jeunes galeries soucieuses de toucher un public international. « Art Premiere » accueille des exposants venant de pays « exotiques », comme l’Inde. « Statements » poursuit son focus sur les projets d’artistes et déménage dans le hall de « Art Unimited ».

La folie du « off »
Atteinte par le syndrome de Miami, Bâle multiplie par deux son « off » avec deux nouvelles foires cette année.
À côté de la traditionnelle Liste et de VOLTAshow, apparue l’an dernier, viennent se greffer une foire de design, « Design Miami Basel », et « Bâlelatina », un salon consacré à l’art latino. Attention, risque d’indigestion !

Un foisonnement d’expositions
Pendant la foire, les musées et centres d’art de Bâle et de sa région réservent à nouveau un alléchant programme d’expositions, de Holbein à Matisse, de Fiona Tan à Francis AlÁ¿s, en passant par Daniel Richter, Lee Lozano et Matin Walde. Un choix pour tous les goûts, le temps de se ressourcer entre deux visites au salon.


Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque