Samedi 24 février 2018

Dossier

Les multiples visages du portrait

Les grands salons sont autant de musées éphémères, où apparaissent pour quelques jours des œuvres venues des collections privées, que l’on ne reverra plus en exposition publique, sauf si un musée les achète. Le Salon des beaux-arts appartient à cette catégorie. Sa première édition, il y a deux ans, avait rencontré un succès instantané. Consacré exclusivement au dessin, à la peinture et à la sculpture, de la Renaissance à l’époque moderne, il réunit, du 9 au 14 septembre, un nombre encore accru d’œuvres de grande qualité. De la nature morte au paysage, tous les thèmes y sont représentés, mais il nous a paru intéressant de vous inviter à le découvrir à travers celui du portrait, qui y est cette année très présent. C’est pour nous l’occasion de faire un bref historique d’un genre aux multiples visages, d’analyser la place qu’il occupe dans les musées des différents pays et d’essayer de comprendre qui sont les amateurs de portraits et les passions qui les animent. Toutes les illustrations de ce Vernissage, à l’exception du chapitre consacré aux musées, sont des œuvres exposées au salon, que nous vous présentons par ailleurs en section marché, page 27.


Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque