Mardi 17 septembre 2019

Des regalia découverts dans le sarcophage d’Enrico VII du Luxembourg au Duomo de Pise

Par Amélie Du Fretay · lejournaldesarts.fr

Le 25 octobre 2013 - 374 mots

PISE (ITALIE) [25.10.13] – En ouvrant la tombe d’Enrico VII du Luxembourg dans la cathédrale de Pise, des chercheurs italiens ont eu la surprise de trouver des regalia dans son sarcophage. Les scientifiques n’ont pas manqué de saluer l’importance de cette découverte d’objets symboliques de la royauté.

Selon le Corriere della Sera, c’est l’anthropologue italien Francesco Mallegni qui a supervisé l’ouverture du tombeau d’Enrico VII du Luxembourg au Duomo de Pise, situé derrière l’autel majeur, dans l’abside. S’attendant à retrouver uniquement la dépouille du souverain, il eut alors la surprise de découvrir des objets historiques d’importance.

Parmi eux, une grande toile de soie ornée du lion impérial et surtout le sceptre, la couronne impériale, et le globe que l’empereur tenait dans ses mains.

Enrico VII du Luxembourg fut empereur du Saint Empire Romain Germanique jusqu’à sa mort prématurée en 1313 à 38 ans. Pour lui rendre hommage, les pisans lui firent construire en 1315 dans le Duomo une tombe monumentale par Tino da Camaiano, élève de Giovanni Pisano, qui réalisa la chaire de la cathédrale entre 1302 et 1311. Commencée en 1064 et achevée au XIIe siècle, cet édifice est caractéristique du style roman pisan, avec sa façade en marbre vert et blanc, et ses quatre rangées d’arcatures aveugles. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987, la piazza del Duomo forme le cœur religieux et monumental de la ville.

Le tombeau était initialement composé d’un sarcophage, d’une statue en gisant d’Enrico VII, et était entouré d’effigies de dignitaires et d’anges. Il fut en partie démantelé et endommagé suite à un incendie survenu en 1595. A la fin de l’année 1985, le sarcophage est transféré dans le transept droit. Une partie des statues est alors apposée sur la partie supérieure de la façade et une autre installée dans le Campo Santo. Certaines d’entre elles sont conservées aujourd’hui au musée dell’Opera del Duomo de Pise, inauguré en 1986.

La nouvelle de la découverte a été confirmée jeudi 17 octobre 2013 lors d’un colloque organisé par l’université de Pise intitulé « Enrico VII, Dante et Pise, les 700 ans de la mort de l’empereur et de la monarchie », qui eut lieu dans la salle des Baléares du palais Gambacorti, siège de la municipalité de Pise.

Tombeau de Henri VII de Luxembourg (empereur de 1308 à 1313) à la cathédrale de Pise en Italie - © Photo LoneWolf1976 - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque