Dégâts irréversibles à l’Hôtel Lambert, l’incendie a entièrement détruit le Cabinet des Bains de Le Sueur

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 10 juillet 2013 - 328 mots

PARIS [10.07.13] - Placé sous le toit qui s’est effondré, le Cabinet des Bains peint par Eustache Le Sueur n’a pas survécu à l’incendie de l’Hôtel Lambert.

« Le Cabinet des Bains est complètement détruit », a déclaré Aurélie Filippetti. La ministre de la Culture.s’est rendue à l’Hôtel Lambert en début d’après-midi ce 10 juillet pour constater les dégâts causés par l’incendie qui a ravagé l’édifice entre 1 et 7h du matin.

Peintes par Eustache Le Sueur (1616-1655), les huiles sur plâtre qui recouvrent les fausses voûtes du petit Cabinet des Bains sont aujourd’hui perdues. Elles étaient placées juste en-dessous de la charpente du bâtiment qui s’est effondrée. « C’est un désastre », commente Alexandre Cojannot, spécialiste de l’architecture et de Louis Le Vau (bâtisseur de l’édifice), qui a suivi de prêt la restauration du lieu, entamée en 2010. « La pièce était dans un état parfait », évoquant un « parfait exemple d’atticisme parisien », représentant des dieux gréco-romains et des nymphes.

Alexandre Cojannot a également déploré la destruction de la charpente du bâtiment. « Elle a été restaurée l’année dernière. On avait réussi à obtenir, non sans combat, qu’elle soit restaurée sur place et non pas reconstruite en atelier, ce qui fait qu’elle était d’origine, datant des années 1640 ».

De son côté, la galerie d’Hercule, peinte par Charles Le Brun (161-1690), n’a pas été touchée par les flammes. Les dommages causés par l’eau sur les peintures restent toutefois à estimer. Selon Alexandre Cojannot, des travaux d’isolation avaient été effectués lors du chantier de restauration qui touchait à sa fin.

Aurélie Filippetti, qui a déploré des « dégâts irréversibles » sur un « élément essentiel du patrimoine de Paris » a déclaré que l’Etat français mettrait « l’expertise des conservateurs » au service de la restauration à venir mais ne devrait pas prendre part au financement du chantier. Depuis 2007, l’Hôtel Lambert, édifice privé et inaccessible au public, appartient au frère de l’Emir du Qatar depuis 2007.

Légendes photos

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, devant l'Hôtel Lambert - 10 juillet 2013- © Photo Margot Boutgès / Jda.fr

Intervention des pompiers à l'Hôtel Lambert - 10 juillet 2013 - © Photo Margot Boutgès / Jda.fr

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque