Dimanche 17 janvier 2021

Décès d’Yves Guéna, homme politique et ancien président de l’Institut du monde arabe

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 mars 2016 - 266 mots

PARIS

PARIS [08.03.2016] – Yves Guéna, figure de la résistance et fidèle gaulliste, s’est éteint à Paris le 3 mars dernier à l’âge de 93 ans. Issu de la première promotion de l’ENA, il a notamment été président du Conseil constitutionnel et directeur de l’Institut du monde arabe.

Décédé à Paris le 3 mars à l’âge de 93 ans, « Yves Guéna a été une autorité morale dans la Ve République » a déclaré le président de la République dans un communiqué.

Né en 1922, Yves Guéna n’a que 18 ans quand il part rejoindre le Général de Gaulle en Angleterre après l’appel du 18 juin 1940.

Elève de la première promotion (La France combattante) de l'ENA en 1946, il a participé à la rédaction de la Constitution de la Ve République en 1958 au sein du cabinet de Michel Debré, alors ministre de la Justice. Il est ensuite directeur adjoint du cabinet de Michel Debré à Matignon. De 1959 à 1961, Yves Guéna est envoyé de la République française en Côte d'Ivoire pour préparer l’indépendance. Il a été ministre à plusieurs reprises de 1967 à 1974.

Devenu maire de Périgueux en 1971, il a été réélu sans discontinuité jusqu’en 1997, année où il devient membre du Conseil constitutionnel. En 2000, il est nommé président du Conseil par Jacques Chirac jusqu’à la fin de son mandat en 2004.

Il a aussi dirigé l'Institut du monde arabe (2004-2007), puis présidé la Fondation de la France libre, ainsi que la Fondation et l'Institut Charles de Gaulle.

Une cérémonie d’hommage national a lieu le mardi 9 mars à l’Hôtel national des Invalides.

Légende photo

Yves Guéna lors du vernissage de l'exposition "Venise et l'Orient" à l'Institut du Monde Arabe, Paris - 2006 © DAMIEN MEYER / AFP

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque