Jeudi 19 septembre 2019

Décès de l'artiste Hessie

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 13 octobre 2017 - 405 mots

GISORS (NORMANDIE) [13.10.17] — L’artiste d’origine caribéenne, veuve du peintre Dado, s’est éteinte le 9 octobre, suite à un arrêt cardiaque, à l’âge de 81 ans, a annoncé la galerie Arnaud Lefebvre, qui la représente à Paris. Elle laisse une œuvre singulière, encore peu connue mais qui bénéficie actuellement d'une mise en lumière aux Abattoirs de Toulouse.

Durant 40 ans, dans l’atelier de son moulin d'Hérouval, en Haute-Normandie, l’artiste a développé une pratique artistique autour du textile, du collage et de l'assemblage. De son vrai nom Carmen Igartua Pellot, surnommée Hessie par sa mère, elle s'y était installée avec son mari le peintre Dado, rencontré en 1962 à New York. Alors mannequin, ce coup de foudre amoureux sonna le début de sa carrière artistique. Établie en France à partir de cette même année 1962, elle s'engage dans le mouvement féministe. Dans les années 1970, elle fut ainsi la chef de file des « Nouvelles Pénélopes », un groupe de femmes artistes se consacrant à l'art textile et mobilisées pour dénoncer les mentalités machistes dans le monde de l'art. Elle participe alors à plusieurs expositions collectives. Durant cette même période, Hessie expose « Survival Art » en 1975 au département d'art contemporain du musée d'Art moderne de la Ville de Paris (l'ARC), grâce au soutien de Suzanne Pagé, avant que son art ne tombe plus ou moins dans l'oubli.

L’an passé à la Fiac, elle témoignait encore de sa satisfaction de voir son travail exposé – et enfin redécouvert - sur le stand de la galerie Arnaud Lefebvre dans le salon Jean Perrin du Grand Palais. L’occasion de découvrir un ensemble d’œuvres représentatives de son parcours, du début des années 1970 aux années 1980, à travers plusieurs séries, des combinaisons de techniques. Autant d’explorations formelles faisant le plus souvent appel à des matériaux rudimentaires, agencés avec une grande subtilité.

Une importante rétrospective lui est actuellement consacrée aux Abattoirs de Toulouse. L'exposition sonne comme un hommage à son travail qui bénéficie d'une reconnaissance tardive mais bien réelle. Affaiblie, elle avait tout de même assisté à son vernissage (*). Ses collages et broderies faites d'objets familiers sont à découvrir jusqu'au 21 janvier 2018.

(*) Erratum - 16 octobre 2017

Contrairement à ce que nous avons indiqué par erreur, l'artiste Hessie, n'était pas présente lors du vernissage de son exposition "Hessie, Survival Art", présentée aux Abattoirs de Toulouse du 29 septembre 2017 au 4 mars 2018, comme nous l'a précisé la galerie Arnaud Lefebvre.

Légende photo

Carmen Igartua Pellot dit Hessie (1936-2017) © Photo Arnaud lefebvre - 2015 - Licence CC BY-SA 4.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque