Jeudi 13 décembre 2018

Décès de l’artiste Daan van Golden

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 12 janvier 2017 - 359 mots

SCHIEDAM (PAYS-BAS) [12.01.17] – L’artiste néerlandais Daan van Golden est décédé le 10 janvier à l’âge de 80 ans. Son œuvre, au croisement de divers courants artistiques, a été particulièrement influencée par un séjour passé au Japon en 1963 et 1964.

Plus connu aux Pays-Bas que dans le reste du monde, l’artiste Daan van Golden est décédé le 10 janvier à l’âge de 80 ans, rapporte Artforum. Sans être imperméable aux courants artistiques qui lui ont été contemporains, l’œuvre de Daan van Golden, né en 1936, « s’est développée dans la marge des grands styles internationaux » précise la critique Anne Pontégnie dans le texte qui accompagnait l’exposition « Daan van Golden, Red or Blue » au Mamco. Si ses œuvres ont été intégrées dans des expositions consacrées au Pop art, à l’art conceptuel ou à l’appropriationnisme, l’artiste s’est formellement tenu à l’écart de toute catégorisation.

Au début de sa carrière, à la fin des années 50, il est d’abord inspiré par la peinture abstraite et expressionniste, puis en 1963, un séjour de deux ans au Japon marque durablement son travail. Marqué par les motifs qui ornent des papiers d’emballage et des mouchoirs en tissu, il commence à reproduire sur toile les formes qu’il voit, rendant indissociable sa pratique de son environnement et de l’imagerie quotidienne. Depuis la fin des années 70, dans le même esprit, il photographiait et produisait des éditions.

L’artiste travaillait lentement. Il a très peu produit de son vivant et était réticent à exposer ses œuvres. « Son rythme de travail pourrait être qualifié d'anti-productif dans un contexte artistique où l'ubiquité tend à devenir la règle » soulignait ainsi Devrim Bayar, le commissaire de l’exposition « Daan van Golden : Apperception » que lui a consacré le Wiels.

Daan van Golden était représenté par la galerie Greene Naftali à New York et la galerie Micheline Szwajcer à Anvers. Parmi les institutions où il avait récemment été exposé, on peut citer le GEM, Museum Voor Actuele Kunst à la Haye (2014), Le Wiels à Bruxelles (2012), Le Consortium, Centre d’Art Contemporain de Dijon (2011) le MAMCO à Genève(2009) et le Camden Arts Centre à Londres (2008).

Vidéo de Daan van Golden / DigiEmotion videoportraits Scientists & Art

Lauréat 2004 du prix Heineken


Légende Photo :
Daan van Golden dans son atelier en 2016 - Photographe John Hesselberth / Courtesy of Greene Naftali, New York
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque