Dimanche 18 février 2018

Paris 16e et Pantin (93)

De Paris à Pantin via Los Angeles

Mona Bismarck American Center et Galerie Thaddaeus Ropac jusqu’au 17 juillet 2016

Par Vincent Delaury · lejournaldesarts.fr

Le 19 avril 2016

L’exposition chorale « Wasteland: New Art from Los Angeles », initiée par Land (Los Angeles Nomadic Division), une association américaine fondée en 2009 dans le but d’organiser des événements publics, s’offre dans deux espaces : le Mona Bismarck American Center à Paris et la Galerie Thaddaeus Ropac à Pantin.

Partant d’un poème fondateur de la modernité, The Waste Land (« Terre vaine ») de T.S. Eliot (1922), la commissaire, Shamim M. Momin, présidente et directrice artistique de Land, invite quatorze artistes de la scène contemporaine de Los Angeles, dont Math Bass, Sam Falls, Fay Ray et Brenna Youngblood, à tisser des liens entre leur « pratique élargie », ouverte à moult médiums (peinture, photographie, installation, vidéo, performance…), et l’étendue d’un territoire qui est à la fois ville-monde, paysage naturel de la Californie du Sud, terrain vague et zone sinistrée ; l’intention de la commissaire étant de « provoquer des rencontres entre la poétique du désespoir, la quête de liens authentiques, la précarité de la morale et l’incertitude de l’avenir pourtant inéluctable ». Retiennent ici particulièrement notre attention les assemblages bizarroïdes de Jon Pylypchuk, la bibliothèque labyrinthique d’Edgar Arceneaux, revisitant l’identité afro-américaine, ou encore la sculpture de peintures de Mark Bradford tombant élégamment en cascade dans l’escalier du Mona Bismarck American Center.

La proposition d’ensemble – l’expo sur deux sites différents (une institution, une galerie) servie par un catalogue bien documenté – est généreuse, mais on reste, à l’arrivée, quelque peu sur sa faim. Peut-être parce que la part fantasmatique de la Cité des Anges, avec ses fabriques de rêves que sont Hollywood et Disneyland, est curieusement assez absente ici.

Certainement aussi parce qu’on a encore en tête la formidable exposition consacrée en 2006 à la scène historique de Los Angeles à Beaubourg, certains jeunes plasticiens exposés dans le parcours ayant bien du mal à rivaliser avec des artistes exceptionnels comme Dennis
Hopper, Ed Ruscha ou Mike Kelley.

« Wasteland, New Art from Los Angeles »

Mona Bismarck American Center, 34, avenue de New-York, Paris-16e, www.monabismarck.org ; et Galerie Thaddaeus Ropac, 69, avenue du Général-Leclerc, Pantin (93), www.ropac.net

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque