Samedi 17 novembre 2018

Cour des compte vs musée du quai Branly : Duel de chiffres et de méthodes de calcul

lejournaldesarts.fr

Le 7 janvier 2008 - 408 mots

PARIS [17.12.2007] - Mise en cause par la Cour des comptes, le musée du Quai Branly réfute le chiffre de 42 % d’augmentation des dépenses de construction. Ce chiffre, divulgué par Le Parisien la veille de la publication officielle du rapport, est selon la direction du nouveau musée « non fondée économiquement » et repose sur « aucune méthode légitime de calcul ».
En effet, l’écart calculé par la Cour des comptes comparerait un pré-programme fixé en 1998 avec le coût complet de 2006, sans tenir compte des allongements de crédit pourtant validés par la Cour et le ministère de la Culture et les imprévus inhérents aux « grands chantiers culturels ». S’ajoutent en effet au budget initial 23 millions d’euros pour le traitement physique et numérique des collections et 26 autres millions octroyés pour compenser l’inflation des prix des matériaux de construction entre 2001 et 2004. En définitif, le budget initial de l’opération du quai Branly était de 217 millions d’euros et non 204 millions comme révélé dans Le Parisien. A cela il faut tenir compte des imprévus dont la découverte sur le site de vestiges archéologiques dont l’étude a augmenté l’addition finale de 19 M€ d’euros.
Le musée s’est également engagé dans la recherche active de mécènes pour réunir un budget de 21 M€ pour financer des « installations supplémentaires au bénéfice du public », comme par exemple l’éclairage scénographique du jardin.
Enfin pour tenir compte des retards de chantier de deux ans (minime dans l’histoire de grands travaux), l’établissement public a été amené à dégager une économie sur ses fonds propres – et non sur le budget de l’Etat – à hauteur de 10 M€. Fort de ces ajustements, le musée du Quai Branly arrête le coût du projet à 267 millions d’euros dont 21 millions provenant de mécénat privé. L’Institution conclut que l’augmentation du coût définitif du projet complet s’est élevé sur une période de 6 ans à 2,3% par an, soit 14% au total.
Pas si catastrophique donc, si l’on prend également la mesure du succès inaugural du musée du quai Branly. Depuis son ouverture en juin 2006, le public – 2,2 M€ de visiteurs - ne désemplit pas dans les salles du musées.
L’œuvre de Jean Nouvel correspond aux attentes du publique et de ses concepteurs qui n’ont, à ce jour, à déplorer aucun dysfonctionnement majeur, ni de contentieux avec les maîtres d’œuvres. D’après le musée, c’est assez rare pour être souligné.

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque