Mercredi 13 novembre 2019

Giverny (27)

Couleur bonheur

Musée des impressionnismes Giverny - Jusqu’au 5 novembre 2017

Par Marie Frumholtz · L'ŒIL

Le 29 août 2017 - 250 mots

Né en 1874, année de la première exposition collective des impressionnistes, Henri Manguin a suivi la voie tracée par ses pairs.

Il se forme au sein de l’atelier de Gustave Moreau qui laisse une grande liberté à ses élèves. Avant d’entrer de plain-pied dans le fauvisme, dernière étape de la libération de la couleur du joug de la mimêsis, Manguin est passé par tous les styles de son époque. L’exposition du Musée des impressionnismes de Giverny donne à voir cette évolution. La Coiffure rappelle les nus lumineux de Renoir, La Gitane à l’atelier la volupté des couleurs de Bonnard, les ombres vertes disséminées un peu partout les audaces de Matisse. Son séjour sur la Côte d’Azur rapproche son style de Signac et des Nabis. Tous ces artistes s’étant fréquentés et ayant évolué ensemble, difficile de savoir qui a enclenché quelle innovation artistique, la révolution avant-gardiste ayant été collective. Toutefois, la particularité de Manguin est de laisser ses tableaux inachevés. La réserve de la toile est apparente, laissant les contrastes de couleur s’exprimer plus vivement, notamment dans les portraits de Jeanne, sa femme et sa muse. Rassemblées en un même endroit dans le parcours, ses œuvres présentées au Salon d’automne de 1905 semblent finalement bien sages par rapport à ses esquisses préparatoires. Manguin a peut-être perdu de son aura dans l’histoire de l’art, étant rarement présenté dans les musées, mais cela ne saurait durer. Peu connues du grand public, ses couleurs pures semblent ainsi bien plus intenses au premier regard.Marie Frumholtz

« Manguin, la volupté de la couleur »,
Musée des impressionnismes Giverny, 99, rue Claude-Monet, Giverny (27), www.mdig.fr
Légende Photo :
Henri Manguin, La Gitane à l'atelier, 1906, huile sur toile, 46,5 x 55 cm, Musée de L'Annonciade. Saint-Tropez © Photo Pierre Stéphane Azéma

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°704 du 1 septembre 2017, avec le titre suivant : Couleur bonheur

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque