Dimanche 21 octobre 2018

Bristol paie pour rebaptiser un musée de son ancien nom

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2009 - 283 mots

BRISTOL (ROYAUME-UNI) [23.09.09] – La ville de Bristol a dépensé 100 000 livres pour trouver un nouveau nom à son musée industriel. Résultat : l’ancien nom devient le nouveau.

La ville de Bristol a engagé une équipe de consultants pour renommer le « M Shed », le musée industriel de la ville. Après 7 ans de rénovation et 26 millions de livres (28,7 millions d’euros) de travaux, le conseil municipal souhaitait « donner un coup de jeune » à l’institution qui doit rouvrir en 2011. La ville a payé à l’agence 100 000 livres (110 000 euros) pour trouver un nom « à l’identité plus distincte » .

Après des mois de réflexions, rencontres, et visites multiples, la société de communication a échoué à trouver un autre nom pour le musée que « M Shed » .

Le conseil municipal défendait ce résultat lundi 21 septembre 2009 devant un auditoire quelque peu médusé et énervé. En expliquant que, finalement, le nom démontrait « la relation directe » avec l’histoire du musée.

Ce n’est pas la première fausse note dans le projet de rénovation du musée de Bristol. Lorsque le « M Shed » a fermé ses portes en 2002, il devait rouvrir en 2009, et le coût des travaux était estimé à 10 millions de livres (11 millions d’euros). Après plusieurs problèmes financiers et matériels, la note s’élève maintenant à 26 millions de livres.
Selon le porte-parole des contribuables anglais de la Taxpayer’ Alliance, interrogé par le Telegraph, « le M shed est en passe de devenir le symbole du gaspillage, surpassant le Dôme [le Millenium Dome de Londres] et le Parlement écossais comme l’archétype national de la dilapidation de l’argent public ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque