Samedi 27 novembre 2021

Bill Ruprecht part avec un parachute doré de 4 millions de dollars

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 27 novembre 2014 - 244 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [27.11.14] – La prime de départ de William F. Ruprecht, convenue contractuellement entre Sotheby’s et son dirigeant s’élève à 4 millions de dollars. Une somme à relativiser au regard des indemnités habituellement versées aux patrons américains.

Une somme de 4 millions de dollars sera versée à William F. Ruprecht suite à son départ de Sotheby’s. C’est ce que révèle le document de la Securities and Exchange Commission (SEC), organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, signé par la maison de vente aux enchères conformément aux dispositions du Securities Exchange Act (loi fédérale votée en 1934 régulant les marchés financiers secondaires).

Le 20 novembre, Sotheby's et William F. Ruprecht ont amendé le contrat de travail de ce dernier afin d’envisager une rupture conventionnelle. William F. Ruprecht a démissionné de son poste de président-directeur général de Sotheby’s d’un commun accord avec Sotheby’s. La clause prévoit qu’il restera en fonction jusqu’à ce que son remplaçant soit nommé.

D’après les termes du contrat, William F. Ruprecht continuera à percevoir son salaire actuel ainsi que ses « primes d’encouragement annuelles » au titre de l’année 2014. Au titre de l’année 2015, outre son salaire, William F. Ruprecht percevra un bonus ainsi qu’une part pro rata du plan de stock option, soit une somme qui s’élève à 4 millions de dollars.

William F. Ruprecht reste par ailleurs tenu par les clauses de non concurrence et de non sollicitation prévues à l’expiration du contrat.

Légende photo

William F. Ruprecht. © Courtesy Sotheby's

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque