Dimanche 20 septembre 2020

Ami Barak, commissaire invité de la biennale internationale de l’image contemporaine à Montréal

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 mai 2016 - 335 mots

MONTREAL (CANADA) [04.05.16] – Ami Barak a été nommé commissaire invité de la 15e édition du Mois de la Photo à Montréal qui aura lieu en septembre 2017. Sous le titre «Â De quoi l’image est-elle le nom ? », il explorera la véracité des images à l’ère numérique.

Le commissaire indépendant et critique d’art Ami Barak a été nommé commissaire invité de la 15e biennale internationale de l’image contemporaine de Montréal. Créé en septembre 1989, le Mois de la Photo à Montréal est une biennale internationale de l’image contemporaine qui explore les nouvelles tendances dans la photo et la vidéo. À chaque édition, un commissaire invité propose un thème et sélectionne une vingtaine d’artistes (un appel à candidatures destiné aux artistes canadiens cours jusqu’au 13 mai) et les œuvres sont exposées dans une quinzaine de lieux à travers la ville.

Pour cette édition, la réflexion d’Ami Barak portera sur la véracité des images à l’ère numérique. Intitulée « De quoi l’image est-elle le nom ? », sa proposition « invite les spectateurs à ne pas accepter sans critique le témoignage de la photographie ». A l’origine utilisée pour représenter la réalité, la photographie outrepasse désormais ses prérogatives. « Je souhaite poser la question de l’image fixe ou en mouvement comme témoin du réel, et attirer l’attention sur le caractère fantasmé et sublimé de la réalité » a-t-il déclaré, en annonçant prendre « comme point d’accroche le travail emblématique de l’artiste new-yorkaise Taryn Simon, qui ne cesse d’interroger la réalité et la fiabilité de l’image ». Ami Barak connaît bien cette artiste puisqu’il a assuré le commissariat de l’exposition « Vues arrière, nébuleuse stellaire et le bureau de la propagande extérieure, œuvres de Taryn Simon » au Jeu de Paume en 2015.

En 2016, il a été commissaire des expositions « Julião Sarmento : la chose, même – the real thing », à la Fondation Calouste Gulbenkian à Paris et « Peter Kogler : Next » au Centre d’art ING à Bruxelles. Ami Barak est également le directeur artistique du 61e salon de Montrouge – qui ouvre ses portes aujourd’hui jusqu’au 31 mai.

Légende photo

Ami Barak © Photo Le mois de la photo à Montréal

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque