Votez pour la culture !

Le Journal des Arts

Le 5 avril 2002

Les candidats à la présidence de la République portent-ils une ambition pour la culture ? Il apparaît que la défense de l’exception culturelle tient de plus en plus lieu de viatique. Le Journal des Arts a examiné les propositions des candidats.

PARIS - Guy Debord président ? En détournant le célèbre portrait de Georges Pompidou par Vasarely qui accueille les visiteurs de Beaubourg, le Cercle Ramo Nash sème le doute au cœur de la culture de l’Hexagone. Si la politique n’a pas nécessairement un rôle déterminant dans la vitalité créative du pays, les présidents successifs de la Ve République se sont tous attachés à laisser leur empreinte sur le paysage culturel. Aspirant à leur succéder, les candidats actuels ne rivalisent pas d’audace sur ce sujet pourtant emblématique. Depuis le début des années 1990, la culture a cessé d’être un enjeu électoral, une manière de masquer l’échec relatif de la démocratisation culturelle. Les responsables politiques n’en ont pas pour autant renoncé à avancer des idées, principalement sur l’exception culturelle, la décentralisation et l’encouragement du mécénat. Proposition la plus marquante à ce jour, celle de Lionel Jospin qui propose “la gratuité totale pour l’accès aux collections permanentes des grand musées publics”. Toutefois, les annonces des candidats ne préjugent guère de l’avenir. Presqu’aucune des réalisations des gouvernements Juppé et Jospin n’avait été envisagée lors des campagnes électorales de 1995 et de 1997, qui ont donné son visage politique au septennat écoulé. Ainsi, avant d’être élu, Jacques Chirac ne songeait pas, du moins officiellement, à créer un grand musée dédié aux “arts premiers”. Quant à Lionel Jospin, il ne proposait pas de doter les musées et l’archéologie préventive d’un cadre juridique adapté, deux réformes entreprises sous la pression. En 1995 et 1997, seules les ventes publiques avaient fait l’objet de propositions concrètes. Et, tandis que le développement des enseignements artistiques à l’école était proposé par Jacques Chirac, il a été mis en œuvre par le gouvernement de gauche avec le plan Tasca-Lang pour les arts à l’école.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°146 du 5 avril 2002, avec le titre suivant : Votez pour la culture !

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque