Dimanche 15 septembre 2019

Un Mauritshuis tout nouveau, tout beau

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 14 avril 2014 - 179 mots

Réouverture - Le 27 juin, après deux ans de travaux, le Mauritshuis rouvrira à La Haye.

Considéré par les Néerlandais comme une « boîte à bijoux », en raison de sa taille modeste et de la qualité de sa collection, le musée conserve d’insignes chefs-d’œuvre hollandais dont La Leçon d’anatomie de Rembrandt, la Jeune Fille à la perle et la Vue de Delft de Vermeer ainsi qu’une nouvelle star récemment révélée par la littérature : Le Chardonneret de Fabritius. Au fil des ans et à la faveur d’un succès croissant, le Cabinet royal de peintures fondé en 1822 n’était plus capable d’accueillir de manière optimale ses 260 000 visiteurs annuels. Le musée a donc fait peau neuve et s’est doté d’une extension située dans l’édifice Art déco voisin du siège historique datant du XVIIe siècle – ce bâtiment accueillera notamment un espace d’exposition temporaire et des ateliers pédagogiques. D’un montant d’environ 30 millions d’euros, le projet a été autofinancé aux trois quarts, grâce notamment à l’itinérance de la collection qui a permis au musée de mesurer sa popularité internationale.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°668 du 1 mai 2014, avec le titre suivant : Un Mauritshuis tout nouveau, tout beau

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque