Vendredi 16 novembre 2018

Les muguets porte-bonheur de Brigitte de Lacretelle

L'ŒIL

Le 1 avril 2003 - 230 mots

Que faire lorsqu’on veut susciter une collaboration ponctuelle avec des créateurs et que l’on n’a qu’« un papier, un crayon et pas un rond » ? Créer un événement éphémère et poétique qui réunit, chaque 1er Mai, les bijoux et les objets édités à quinze exemplaires – et créés pour l’occasion – de trois créateurs différents chaque année. Grâce à la passion et à la constance de Brigitte de Lacretelle, ce concept simple et efficace prend corps depuis huit ans, et les « muguets du premier mai » des créateurs qu’elle a choisis au fil des ans (Marie Christophe, Lydia Fasoli, Maria Calderara, Thomas Boog, Hubert Le Gall, Diane Casteja, Gilles Dufour, Olympia Le Tan, Federica Matta, Stefano Poletti, les Tse Tse, Dominique Biard, Agatha Ruiz de la Prada) sont en passe de devenir de véritables « collectors ».
Les créations, présentées au départ chez Tortu à l’Odéon, sont accueillies par Pierre Romanet et vendues pour cette huitième édition et pour la deuxième année consécutive chez Sentou Marais. Leur prix de vente ne dépasse pas quatre-vingts euros, de façon à être accessibles à tous. Pour 2003, les créateurs choisis sont farfelus farfadets, Jean-Paul Goude (qui n’a pas créé un bijou mais une assiette) et Jean-François Lesage.

PARIS, Sentou Marais, 24 rue du Pont Louis-Philippe, IVe, tél. 01 42 71 00 01, 30 avril-10 mai, de 18 h à 21 h.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°546 du 1 avril 2003, avec le titre suivant : Les muguets porte-bonheur de Brigitte de Lacretelle

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque