Dimanche 18 février 2018

Les joies d’Uklanski

Le Journal des Arts

Le 12 octobre 2007

Après une rénovation de ses espaces, la Kunsthalle de Bâle rouvre ses portes le 16 juin avec une exposition consacrée à Piotr Uklanski. Né en 1968, travaillant entre New York, Paris et Varsovie, ce dernier est connu pour son maniement sans contraintes des codes de la culture noble, de l’entertainment et de l’histoire. Parmi ses pièces les plus fameuses, un sol de dance floor qui donnait la
« Fièvre du samedi soir » à l’art minimal et une série de photographies d’acteurs américains dans des tenues d’officiers nazis. Outre des propositions spécifiques pour le lieu et des travaux plus anciens, l’exposition sera aussi l’occasion de découvrir une série jusque-là peu connue d’Uklanski : The Joy of Photography. Un ensemble qui semble être conçu pour les amateurs français en transit à Bâle puisqu’elle contient des portraits métaphoriques de personnalités comme Jean-Jacques Aillagon ou François Pinault.

PIOTR UKLANSKI

Du 17 juin au 22 août, Kunsthalle Basel, Steinenberg 7, Bâle, tlj sauf lundi, 11h-18h, jeudi 11h-20h30, samedi et dimanche 11h-17h, horaires différents pendant la foire, tlj 10h-20h, tél. 41 61 206 99 00, www.kunsthallebasel.ch

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°195 du 11 juin 2004, avec le titre suivant : Les joies d’Uklanski

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque