Le JdA change d’actionnariat (part II)

Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000

Six années après le lancement du Journal des Arts, ce numéro 108 tourne une page dans l’histoire du JdA. Sa maison mère, Publications artistiques françaises (PAF) éditrice du Journal des Arts, de L’Œil et d’Artindex, rejoint le Groupe plurimédia Nart.

Les actionnaires passent, les titres et les équipes restent.
PAF, éditeur du JdA et de L’Œil, a été le premier groupe de presse artistique français à relever le défi de l’Internet, auquel ne pourra échapper désormais aucun titre.

Dès 1998, nous mettions en chantier notre premier site Artindex.fr, ouvert en février 1999. Nous avions créé en mars 1994, à partir du modèle imaginé par notre partenaire Umberto Allemandi, Il Giornale dell’Arte, un Journal des Arts au goût français. En mars 2000, nous avons à notre tour bâti le modèle d’un portail vers l’art et l’art de vivre, transposable dans tous les pays du monde, dont le succès a été immédiat.

La mise en place d’un réseau international représente un investissement majeur. Les titres papier enfin amenés à l’équilibre et le modèle Internet créé, mes partenaires financiers ont préféré s’arrêter là et passer le relais à des entrepreneurs plus jeunes, disposant des ressources techniques et des moyens financiers adaptés à cette nouvelle étape. Le groupe Nart a l’ambition de créer un réseau international plurimédia consacré à l’art. Les ressources éditoriales et l’avance prise sur l’Internet par PAF lui faisaient gagner l’élément le plus précieux dans la nouvelle économie, du temps. Il acceptait sans aucune réserve la totale séparation des métiers de marchand et de ceux de l’information, et garantissait l’absolue indépendance éditoriale des titres et du site. Un accord pouvait être trouvé.

Rien ne change à l’intérieur de PAF, qui dispose simplement de moyens nouveaux pour son développement. Les “Pères fondateurs” : Emmanuel Fessy, Pascal Paradis, Dominique Thomas, Jean-Michel Belmer, Anne Sorin, Annie Weber, sont tous là, entourés de l’équipe qui a fait ce journal, et appuyés sur les mêmes partenaires internationaux à Londres, Turin et Madrid. Mon amie Micheline Oerlemans reprend mon rôle d’éditeur. Je resterai encore quelques semaines auprès d’elle, mais je sais déjà que nous partageons sur l’indépendance du titre à l’égard de toute pression, d’où qu’elle vienne, la même sourcilleuse vigilance.

“Old soldiers never die”, dit la ballade américaine. Les vieux éditeurs non plus. Alors, dans un mois, dans un an, à bientôt sans doute. Et merci de continuer à manifester à ce journal la même amitié exigeante et rigoureuse qui lui a permis d’être ce qu’il est aujourd’hui.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Le JdA change d’actionnariat (part II)

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque