Samedi 15 décembre 2018

antiquaire

Camille Burgi la passion des laques

L'ŒIL

Le 1 mars 2001 - 159 mots

Ce mois-ci, l’antiquaire Camille Burgi, 49 ans, spécialiste du mobilier français et des objets d’art du XVIIIe n’a pas une minute à lui. Entre le Salon de Mars de Genève et le Pavillon des Antiquaires à Paris, ce découvreur invétéré ne pourra pas aller chiner à New York ou dans le reste du monde, comme il le fait d’ordinaire. « Ce que j’aime, c’est remettre les objets à leur place », dit-il. Ainsi, après 30 ans de métier, Camille Burgi s’est longuement penché sur le mobilier du Comte d’Artois réalisé par Jacob mais aussi sur une desserte de Weisweiler en laque sur tôle, « une splendeur ! ». Il prépare également la publication d’un ouvrage sur Les laques Camomille, un rarissime vernis jaune ou « jonquille » apposé par un vernisseur parisien de la fin du XVIIIe siècle à l’imitation des laques d’Extrême-Orient.

Camille Burgi, 3, rue Rossini, 75009 Paris, tél. 01 48 24 22 53, Internet : www.camille-burgi.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°524 du 1 mars 2001, avec le titre suivant : Camille Burgi la passion des laques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque