directeur

Brahim Alaoui, entre Orient et Occident

L'ŒIL

Le 1 avril 2001

Brahim Alaoui, 45 ans, est directeur du musée et responsable des expositions de l’Institut du Monde arabe (IMA) depuis son ouverture en 1987. L’ancien étudiant en histoire de l’art à la Sorbonne, à la double nationalité franco-marocaine, insiste sur l’importance historique des confrontations culturelles autour du bassin méditerranéen. L’exposition « Les Andalousies de Damas à Cordoue » en est l’illustration tout comme « L’Orient de Saladin et les guerres des croisades » programmée à l’automne prochain. « Nous montrerons l’émergence de l’influence occidentale et son prolongement dans les arts et les sciences de l’Orient ». Quant aux expositions de photographies anciennes, avec Beyrouth ce mois-ci (16 avril-3 juin), « elles illustrent la diversité de notre patrimoine ». Tel un chef d’orchestre, Brahim coordonne les programmes de l’IMA tout en préparant une exposition « personnelle » pour l’année prochaine : « Le cheval arabe ».

IMA, 1, rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris, tél. 01 40 51 38 38.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°525 du 1 avril 2001, avec le titre suivant : Brahim Alaoui, entre Orient et Occident

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque