Mercredi 28 octobre 2020

Bibendum roule pour l’art

Un concours pour le Centenaire

Le Journal des Arts

Le 13 mars 1998 - 390 mots

En 1999, Michelin fêtera son centenaire. Le 28 mai 1889, les deux frères Édouard et André Michelin créent leur société à Clermont-Ferrand. Édouard renonce à sa carrière d’artiste peintre, André sera l’homme de la communication de cette entreprise de vulcanisation du caoutchouc qui va devenir la marque de pneus aujourd’hui leader sur le marché mondial. À l’occasion de cet anniversaire, Michelin lance un concours d’art contemporain, “Bibendum au XXIe siècle�? ou “Bibendum : muse du XXIe siècle�?.

PARIS - Édouard et André Michelin, parcourant une foire à Lyon, tombent en arrêt devant une pile de pneumatiques enveloppés d’une bande blanche. “En ajoutant des bras et des jambes, cela ferait un bonhomme”, s’exclament-ils. Quelque temps plus tard, dans une série d’affiches que lui présente le dessinateur O’Galop, André remarque un projet refusé par une brasserie munichoise. On y voit un bon géant qui lève sa coupe et le slogan en latin Nunc est Bibendum (“C’est maintenant qu’il faut boire”).
André Michelin fait le rapprochement avec l’argument qu’il développe pour convaincre des qualités de son produit : “Le pneu Michelin boit l’obstacle”. Transformé sous le crayon de l’illustrateur, le personnage prend la forme d’un bonhomme rappelant la pile de pneus de Lyon. Bibendum était né, c’était en 1898. Entre cette date et 1930, 20 000 dessins seront produits suivant l’évolution de la mode et de la publicité. De Dalí, qui lui a consacré plusieurs œuvres, à Fabrice Hybert, en passant par le graphiste et designer espagnol Javier Mariscal, Bibendum a constitué une source d’inspiration infinie dans le monde de l’art. Ce personnage attachant, héros populaire et débonnaire, a fait le tour du globe, prenant les traits des habitants des différents pays qu’il traverse, s’adaptant au folklore national et s’attachant ainsi l’affection de tous : Italiens, Américains, Russes, Chinois...

L’opération “Créateurs, venez innover avec nous” est réservée aux artistes professionnels d’horizons culturels aussi divers que variés. Les candidats devront travailler dans l’innovation tout en respectant l’identité et l’image de Biben­dum. 25 créateurs seront couronnés, les trois premiers recevront respectivement 200 000, 100 000 et 70 000 francs, les autres se partageront 840 000 francs.
Toutefois, Michelin exposera les cinquante œuvres présélectionnées lors de manifestations organisées pour le Centenaire. Les œuvres primées seront la propriété de la firme.

Informations : Arts Affaires, 3 rue des Longs-Prés, 92100 Boulogne-Billancourt, tél. 01 47 61 91 61

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°56 du 13 mars 1998, avec le titre suivant : Bibendum roule pour l’art

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque