Mercredi 22 septembre 2021

3,3 millions d’euros pour un ensemble de partitions musicales chez Sotheby’s France

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 octobre 2012 - 238 mots

PARIS [19.10.12] – Mardi 16 octobre, une collection musicale rassemblée par l’industriel André Meyer 50 années durant, a totalisé 3,3 millions d’euros à l’issue d’une vente aux enchères organisée par Sotheby’s. Parmi les pièces phares : un manuscrit inédit de Beethoven ayant appartenu à Chopin.

252 750 euros : telle est la somme déboursée pour acquérir un manuscrit inédit de Beethoven ayant appartenu à Chopin, estimé initialement entre 100 000 et 150 000 euros. Lequel avait été acheté par le collectionneur Aloys Fuchs lors d’une vente publique après la mort de Beethoven en 1827. Quatre mois plus tard, le même Fuchs en faisait cadeau à son ami Chopin, fervent admirateur de Beethoven lors d’un voyage de ce dernier dans la capitale autrichienne.

Un manuscrit autographe signé du Quatuor à Cordes n.2, Op.10 d’Arnold Schoenberg a également été vendu pour 240 750 euros. Un record mondial pour un manuscrit de ce compositeur, d’après la maison de vente.

Autre record mondial : une partition musicale imprimée des Six Partitas pour clavier de Johann Sebastian Bach, vendue 228 750 euros.

Au total, la vente de cette collection considérée comme « la plus importante collection d’imprimés musicaux en Europe », estimée initialement entre 1,8 et 2,5 millions d’euros (hors frais), a totalisé la somme de 3,3 millions d’euros (frais compris).

La collection d’André Meyer avait été divisée, à son décès, entre ses deux fils. Une première partie avait été vendue en 1998.

Légende photo

Ludwig Van Beethoven, Partition autographe manuscrite (après 1800) - Vienne - Vente du 17 octobre 2012 chez Sotheby's Paris - Estimation 100/150.000 € - Adjugée 252.750 € - Photo www.sothebys.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque