2,5 millions d’euros supplémentaires pour la restauration du retable de l'Agneau Mystique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 18 mai 2016

GAND (BELGIQUE) [18.05.16] – Les deux prochaines phases de restauration de L’Adoration de l’Agneau Mystique nécessiteront 2,5 millions d’euros supplémentaires. Avec déjà deux ans de retard, le coût de la restauration a quasiment doublé.

Les deuxième et troisième phases de rénovation de L’Adoration de l’Agneau Mystique, retable commencé par Hubert Van Eyck et achevé par Jan Van Eyck en 1432, nécessiteront 2,5 millions supplémentaires, rapporte le site néerlandais deredactie.be (VRT), cité par la rtbf.

Tout en regrettant « la fuite », et en indiquant que des négociations étaient toujours en cours, le chanoine Ludo Collin, recteur de la cathédrale Saint-Bavon de Gand a confirmé l’information. Il a indiqué que le supplément budgétaire « serait de cet ordre de grandeur ». Présenté à plusieurs reprises comme « le tableau le plus souvent volé de l’histoire de l’art », le retable est conservé dans l'ancien baptistère de la cathédrale Saint-Bavon transformé en chambre forte depuis 1986.

Commencée en octobre 2012, la première phase de restauration de L'Agneau Mystique arrive seulement à son terme. Elle concernait principalement le nettoyage des vernis les plus récemment posés, durant la dernière campagne de restauration des années 1950, des huit panneaux extérieurs du polyptyque. Un budget supplémentaire sera nécessaire pour ôter les couches de peinture superflues et pour la restauration des huit cadres de bois.

La rénovation a pris deux ans de retard et son coût a quasiment été multiplié par deux, relate la rtbf.

Légende photo

Jan Van Eyck (1390-1441) et Hubert Van Eyck (1366-1426), L’Adoration de l’Agneau Mystique, c. 1432, 350 x 451 cm, Cathédrale Saint-Bavon de Gand, Belgique © Photo Web Gallery of Art - Photo sous Licence Domaine public via Wikimedia Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque