Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > Quel avenir pour l’Unesco ? - Le Journal des Arts - n° 18 - Octobre 1995

Bernard Jérôme - 1610 mots - Le Journal des Arts n° 18 - Octobre 1995

Enquête sur une institution cinquantenaire : La fin d’une grande ambition

Quel avenir pour l’Unesco ?

L’organisation internationale manque d’argent et a perdu de son autorité et de son prestige

1610 mots - Le Journal des Arts n° 18 - Octobre 1995

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

L’Unesco, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, fête ses cinquante ans dans l’amertume, alors que s’ouvre le 25 octobre la 28e session de sa Conférence générale. Enquête à travers une institution qui se veut toujours prestigieuse alors que ses moyens ont diminué et que l’efficacité de ses actions est contestée.

PARIS - Fondée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par des hommes décidés à faire de leur idéal de paix et d’universalité une réalité, l’Unesco va fêter dans la morosité ses cinquante ans d’existence à l’issue de la 28e session de sa Conférence générale. D’autant plus qu’il y aura deux absents de marque, les États-Unis et la Grande-Bretagne, qui ont claqué la porte de l’organisation il y a dix ans et n’ont pas encore [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 

Un budget réduit

Affectée par une sérieuse crise financière depuis le départ des États-Unis et de la Grande-Bretagne, l’Unesco doit se contenter d’un budget réduit depuis dix ans. Les États-Unis, en effet, y contribuaient à hauteur de 25 %. Depuis, l’Organisation n’a pas réussi à compenser la perte financière entraînée par leur défection. Le budget 1994-95 était de 2,2 milliards de francs. Le Japon est aujourd’hui le premier contributeur, avec une participation s’élevant à plus de 13 %. Quant à la France, elle a versé 200 millions de francs ces deux dernières années. Au budget ordinaire, s’ajoutent les ressources extra-budgétaires (1,4 milliard de francs pour la même période), consacrées à des programmes spécifiques lancés par l’Unesco.
Celles-ci sont pour la plupart fournies par les autres organismes des Nations-Unies et par la Banque Mondiale. Accusée de bureaucratie, l’Unesco consacre environ 57 % de son budget aux dépenses du personnel, soit moins que les autres institutions des Nations-Unies.

Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France