Aller directement au contenu
Logo accueil

Accueil > Le Journal des Arts > Archives > La métropole lilloise reste en quête d’harmonie - Le Journal des Arts - n° 122 - 2 mars 2001

Lerouge Etienne - 1315 mots - Le Journal des Arts n° 122 - 2 mars 2001

La métropole lilloise reste en quête d’harmonie

La culture attend le transfert de compétences des villes à la communauté urbaine

1315 mots - Le Journal des Arts n° 122 - 2 mars 2001

Pour agrandir ou diminuer le texte, utilisez la molette de votre souris + appuyer sur la touche Ctrl de votre clavier Envoyer à un ami Imprimer Twitter Google Plus Partagez sur facebook

Difficile pour Lille d’accorder ses ambitions de capitale européenne et ses moyens : avec 182 000 habitants, cette ville moyenne est au cœur d’une conurbation de 1,1 million d’habitants et de 85 communes. À l’intérieur de cette métropole, quatre ou cinq villes ont investi dans des projets culturels majeurs dont tirent parti l’ensemble des habitants de la communauté urbaine. Bilan du morcellement : les investissements s’opèrent souvent sans concertation et les équipements se font parfois même concurrence au lieu de se compléter. Tout pourrait changer en 2002. La culture sera alors gérée par la Communauté urbaine de Lille (CUDL) aujourd’hui présidée par Pierre Mauroy. Ce transfert de compétences devrait permettre d’unifier les politiques tout en répartissant plus équitablement les coûts. L’épreuve de vérité pour cette harmonisation sera « Lille 2004 », lorsque la métropole lilloise sera capitale européenne de la culture. Didier Fusilier, responsable du comité d’organisation de « Lille 2004 » et ancien chef d’orchestre des « Inattendues » de Maubeuge, ne pourra se permettre de dissensions entre les communes partenaires.

Lille : en attendant 2004 L’ambition européenne de Lille passe par une politique de prestige parfaitement incarnée par le Palais des beaux-arts et des expositions comme “Goya” organisée dans ses murs en 1999. Ce Musée absorbe à lui seul 35 millions de francs par an, soit quasiment la totalité des crédits dévolus aux arts plastiques. Malgré sa rénovation en 1997, il souffre encore de petites imperfections : une partie de l’éclairage sophistiqué ne fonctionne pas dans le hall d’ [...]

L’accès à l'intégralité de l’article est réservé à nos abonné(e)s leJournaldesArts.fr
leJournaldesArts.frVous êtes abonné(e) : IDENTIFIEZ-VOUS ICI
PAS ENCORE ABONNÉ(E) : abonnez-vous maintenant en ligne
Choisissez la formule (pays, titre, durée) qui vous convient et consultez cet article après quelques clics
(si vous êtes étudiant, cliquez ici) :
 
ACHAT ARTICLES
Article unitaire
Pack 10 articles
Pack 30 articles
Pack 50 articles
[non optimisée pour les smartphones]
Chargement en cours...

Conditions de vente : dans le cadre d'un abonnement à une offre à durée libre, la reconduction de l'abonnement pour une durée égale est tacite. L'abonné peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement par l'envoi d'un courrier comme indiqué dans nos CGV.

 
EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
Toutes les Unes de L'oeil :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998

Toutes les Unes du Journal des Arts :

2016 -  2015 -  2014 -  2013 -  2012 -  2011 -  2010 -  2009 -  2008 -  2007 -  2006 -  2005 -  2004 -  2003 -  2002 -  2001 -  2000 -  1999 -  1998 -  1997 -  1996 -  1995 -  1994
RECHERCHER UN ARTICLE
Mot-clef :
RECHERCHER UNE EXPOSITION
Mot-clef :
Ville :
SONDAGE

Etes-vous favorable à ce que des salles de musées portent le nom de donateurs de manière permanente ?

Oui
Non
Sans opinion

Paris by Night
Annuaire du monde de l'art
Palmares des musees 2016
Artindex France