Dimanche 29 novembre 2020

Zahi Hawass exige que l’obélisque de Central Park soit restauré

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 janvier 2011 - 324 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [10.01.11] – Le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass demande la restauration de l’obélisque de Central Park, qui se trouverait, selon lui, dans un mauvais état de conservation. Si telle n’était pas la volonté des autorisés américaines, il demanderait la restitution à l'Egypte qui se chargerait de la restauration du monument.

Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, appelle sur son blog à la restauration de l’obélisque de Thoutmosis III, érigé à Central Park à New York depuis 1880.
Il a d’ores et déjà adressé un courrier au Central Park Conservancy et au maire de New York, Michael Bloomberg. Il déplore le mauvais état de conservation de l’obélisque et particulièrement la dégradation des textes hiéroglyphiques qui seraient presque « complètement effacés ». Zahi Hawass déclare que si le central Park Conservancy et la ville de New York ne peuvent « convenablement prendre soin » du monument, il prendra les mesures nécessaires pour le rapatrier en Egypte et le « sauver de la ruine ».

Sur son blog, il avance que le monument a subi une intense érosion au cours du dernier siècle en raison de l’absence de mesures de protection.

Or, Jonathan Khun, directeur des Arts et antiquités du département des parcs de New York, déclare au journal Público qu’il n’y a « aucune preuve » qu’une érosion significative soit en train de se produire. D’après le responsable direct de sa conservation, qui s’appuie sur une étude réalisée dans les années 1980, l’obélisque serait arrivé déjà détérioré à New York. Khun ajoute que le Metropolitan Museum a surveillé de près sa surface « ces dernières années » et qu’aucune érosion n’est significative.

L’obélisque de Central Park est le pendant de celui situé à Londres. Tous deux, mieux connus sous l’appellation « Aiguilles de Cléopâtre » se dressaient à l’entrée du temple d’Heliopolis et furent exécutés sous les ordres du pharaon Thoutmosis III (XVIIIe dynastie, 15e siècle avant J.-C.).

Légende photo

L'obélisque de Central Park (2006) - photographe Ekem - Licence CC BY SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque