Vendredi 6 décembre 2019

Wikipédia (2/7) : Des bons et des mauvais usages

lejournaldesarts.fr

Le 2 décembre 2011 - 484 mots

PARIS [02.12.11] - A la recherche d'information, tout internaute passe par Wikipédia. Cet outil encyclopédique est devenu incontournable à l'université et dans le journalisme, posant de nouvelles questions et délimitant de nouveaux usages, tout en poussant à cultiver son esprit critique.

« Quand j'écris, je vais sur Wikipédia trente à quarante fois par jour, parce que c'est bien pratique. Quand on écrit, il arrive de ne pas se souvenir si tel ou tel est né au VIe siècle ou au VIIe siècle, ou combien de « n » il y a dans Goldmann... Autrefois pour ce genre de chose on perdait beaucoup de temps. ». Umberto Ecco, interrogé par Wikinews en avril 2010, est un utilisateur averti de Wikipédia. Dans La carte et le territoire, Prix Goncourt 2010, Michel Houllebecq « empruntait » des passages entiers issus de l'encyclopédie.

Les écrivains, les chercheurs et les journalistes utilisent dorénavant régulièrement (parfois compulsivement) Wikipédia. Dans le journalisme, l'AFP a dû recadrer les usages par ses journalistes des réseaux sociaux à l'été 2011, rappelant l'interdiction « d’utiliser Wikipédia comme source de documentation, encore moins d’en reproduire des passages ». Ce rappel à l'ordre ne devrait pas être nécessaire si certains usages, de bon sens pour la plupart, étaient respectés.

A l'université, la plupart des étudiants ont très vite compris l'utilité de l'encyclopédie, tout en mesurant ses limites d'utilisation. Marine, en thèse d'histoire de l'art, y cherche « des données brutes avant tout, même si elles sont sujettes à caution : dates de naissance, localisation d'un lieu, faits historiques... », recoupant ces données avec d'autres sources. Cette pratique semble être majoritaire parmi les étudiants : gain de temps, immédiateté de l'information et objectivité des données factuelles. Cette utilité est reconnue et acceptée par les universitaires aujourd'hui. Pourtant, la fiabilité de Wikipédia est un leitmotiv qui revient sans cesse dans la bouche des utilisateurs : pour Chloé, étudiante en master, « on ne peut jamais être assuré de la fiabilité, de la véracité des informations, ni de la rigueur scientifique des contributeurs ».

Une source secondaire ou tertiaire
Pour Rémi Mathis, président de Wikimédia France et conservateur au département des Estampes de la Bibliothèque nationale de France, le problème ne se pose pas en ces termes. L’exigence de « sourcer », dans Wikipédia, les informations, évacue le problème de la fiabilité de l'information. Selon lui, « Wikipédia n’est pas en elle-même à l’origine des informations : elle constitue une source secondaire ou tertiaire » et devrait être considérée comme telle par les étudiants et les professionnels de l'information.

Reste que bien souvent, ceux-ci ignorent l'historique des modifications ou les critères de qualité internes à l'encyclopédie, un état de fait que Wikimédia France essaie de changer en promouvant des formations et des ateliers au sein des universités, à l'image de la formation « Valoriser ses connaissances avec Wikipédia » instituée en novembre 2011 à l'université Lille-Nord.

Garder son esprit critique et recouper ses sources : les bases pour bien utiliser Wikipédia, comme toute source d'information.

La semaine prochaine : « La grande famille des Wikipédiens ».

Légende photo

Logo du site Wikipédia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque