Mercredi 23 octobre 2019

Vol de gravures à la BNF : un employé mis en examen et écroué

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 24 juillet 2015 - 248 mots

PARIS [23.07.15] - Un employé de la Bibliothèque nationale de France (BNF) a été mis en examen et écroué, soupçonné d'avoir volé 43 gravures des XVI et XVIIe siècles, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Agé de 41 ans, cet employé, qui était en poste dans les locaux historiques de la BNF dans le centre de Paris, rue de Richelieu, est mis en examen pour vol aggravé.

La BNF a confirmé mercredi une information du Canard enchaîné sur le vol de ces gravures qui reproduisaient des dessins du peintre flamand Brueghel l'Ancien.

Le vol avait été constaté en février quand un lecteur avait voulu consulter ces documents qui étaient contenus dans un fascicule de 130 gravures.

Celles-ci avaient été découpées au cutter, avait précisé mercredi à l'AFP la directrice générale de la BNF, Sylviane Tarsot-Gillery, estimant leur valeur sur le marché à 3.000-4.000 euros pièce.

Les enquêteurs ont pu identifier l'agent indélicat grâce à un marchand néerlandais qui lui avait acheté les gravures, avant de les revendre à un acheteur belge.

Par ailleurs, la BNF a porté plainte en mai après avoir constaté la disparition de 21 cartes d'atlas, dont l'époque n'a pas été précisée, qui se trouvaient dans les même magasins que les gravures.

"On n'a pas d'éléments pour le moment permettant de penser que c'est lié, mais l'enquête est en cours", a indiqué Sylviane Tarsot-Gillery qui a indiqué que l'accès aux magasins avait été renforcé, avec notamment des caméras supplémentaires et des mesures de contrôle du personnel.

Légende photo

La salle ovale de la BNF-Site Richelieu à Paris © Photo Poulpy - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque