Vienne restitue une oeuvre d’art vendue de force en 1934, malgré sa législation

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 avril 2009

VIENNE (AUTRICHE) [08.04.09] – Le conseil municipal de Vienne a restitué aux héritiers d’un banquier juif un tableau vendu de force en 1934, année qui ne s’inscrit pourtant pas dans la période couverte par la législation autrichienne.

Alors que plusieurs biens de juifs ont été confisqués dès 1933, année au cours de laquelle les nazis sont arrivés au pouvoir, la loi en Autriche permet seulement la restitution d’oeuvres d’art vendues de force entre 1938 et 1945.

Pourtant, le conseil municipal de Vienne a récemment rendu aux héritiers du banquier juif Herbert Gutmann le tableau « La mort de Pappenheim » de Hans Makart, mis aux enchères en 1934 et conservé depuis 1968 dans le musée de Vienne, rapporte Reuters. Fils du fondateur de la banque Dresdner, Gutmann a dû vendre tous ses biens, parmi lesquels sa collection d’art, avant de fuir en 1936 au Royaume-Uni.

Cette décision a ainsi établi un précédent dans la restitution d’oeuvres d’art en Autriche et, jusqu’à la fin de l’année, une nouvelle loi doit être amendée. « Il s’agit d’une étape très importante dans l’histoire du processus de réparation », a expliqué l’historien et expert en restitution Michael Wladika.

Depuis l’année dernière le gouvernement autrichien exprime son intention de modifier cette loi en élargissant la période couverte, mais aucune action concrète n’avait jusqu’à présent été faîte dans cette direction.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque