Dimanche 16 février 2020

Venise : le projet de tour de Pierre Cardin suscite encore de vives protestations

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 30 août 2012 - 522 mots

VENISE (ITALIE) [30.08.12] – Pierre Cardin a présenté sa tour-ville, le Palais des Lumières, lundi 27 août à Venise. Malgré un appui municipal, le projet suscite toujours les foudres des Vénitiens.

Le projet Palais des Lumière, imaginé par Pierre Cardin, fait l’objet de vives polémiques à Venise parmi la population, notamment de la part d’associations pour le patrimoine. Les critiques concernent surtout la hauteur de la tour, qui risque de dénaturer la ligne d’horizon de la ville. Prévue à 9 km de Venise, dans la zone industrielle de la ville, la tour affichera une hauteur de 250 mètres.

« Un quidam ne peut pas arriver comme ça et décider de faire quelque chose qui n'a aucun sens. Venise mérite d'être respectée, c'est une ville qui a mille ans d'histoire » s'emporte Alvise Benedetti, professeur d’université et vice-président de la section vénitienne d'Italia Nostra, une association de défense du patrimoine.

Le couturier a cependant déjà reçu le soutien du maire de Venise, Giorgio Orsoni, du gouverneur de la Vénitie et du ministre de l'Environnement, de la Protection du territoire et de la Mer. Le conseil municipal a donné son accord le 25 juillet dernier précise le Figaro. Seul le consentement de l’autorité de l’aviation civile (Enac) se fait toujours attendre. Sans lui, la construction est impossible, car elle se trouve sur la trajectoire des avions desservant l’aéroport de Venise.

La tour de Pierre Cardin, est un véritable projet de ville. Six disques soutenus par trois tours de verre abriteront 65 étages de logements, suites hôtelières 5 étoiles, pôles de recherche et d’éducation, service hospitalier d’urgence et restaurant panoramique. La base circulaire de l’édifice complétera le complexe en abritant un centre commercial, un centre de congrès, un théâtre/auditorium de 7 000 places, 10 cinémas, et 4 000 places de stationnement. L’édifice sera érigé sur 250 000 mètres carrés, comprenant des espaces verts, un parc surélevé, une piscine couverte, un arrêt de tramway… Le budget total de la construction, qui devrait commencer en septembre prochain, est compris entre 1,5 et 2 milliards d’euros.

Malgré les protestations des habitants, Pierre Cardin a rappelé que la construction du projet mobiliserait au moins 5 000 ouvriers. « Je suis écologiste, le vert est ma couleur » a-t-il aussi précisé, rapporte l’AFP. En effet, sa structure prévoit un verre à basse émission, ce qui élimine les problèmes d’effet de serre et sera dotée de système de production d’énergie renouvelable de type photovoltaïque, éolien et géothermique, créant un « équilibre parfait entre énergie consommée et énergie produite ». Le site du projet, une quarantaine d’hectares d’usines abandonnées dans la zone industrielle, devra avant cela être dépollué.

Pierre Cardin présente au public son Palais des Lumières dans une exposition à Venise à partir de mercredi 29 août. Des photomontages et des plans sont exposés pour rendre compte de l’impact visuel du projet. Interrogé sur le choix de Venise, le couturier a d’abord mis en avant ses origines italiennes, avant d’ajouter que Paris manquait de place. « L'île Séguin est trop petite, Montmartre n'est pas adapté... ». L’ouverture du site est prévue d’ici trois ans, pour l’exposition universelle de 2015 à Milan.

Légende photo

Pierre Cardin - © Photo Georges Biard - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque