Étude

Van Eyck, une révolution optique

Par Isabelle Manca-Kunert · L'ŒIL

Le 23 novembre 2021 - 156 mots

Pendant des siècles, la prairie autour de la tour de la cathédrale d’Utrecht semblait noyée dans une brume bleutée.
Le méticuleux nettoyage opéré lors de la campagne de restauration du retable de L’Agneau mystique vient de révéler qu’au contraire Jan Van Eyck avait peint ces quelques centimètres avec un réalisme d’une minutie stupéfiante. Un détail parmi tant d’autres, qui souligne combien Van Eyck a révolutionné la peinture. Les clichés avant et après restauration et les détails des chefs-d’œuvre de ce génie du XVe siècle abondent dans ce livre, appelé à faire référence sur le corpus et la technique du peintre flamand. À mi-chemin entre le beau livre et la somme scientifique, cet ouvrage divulgue les dernières découvertes sur ce peintre mythique. L’ouvrage, qui accompagne l’exposition organisée en 2020 à Gand, piste également les inventions iconographiques du peintre et leur rapide diffusion. Il confronte enfin sa production à d’autres géants de son époque pour pointer sa singularité.
Collectif,
Flammarion, 503 p., 75 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°749 du 1 décembre 2021, avec le titre suivant : Van Eyck, une révolution optique

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque